Le poème 
Cinéma
Lun. 21 novembre 2011 à 19:30
Salle André-Mathieu
475, boul. de L'Avenir, Laval
  Carte
3.00$ / 54 % de rabais! (Régulier:6.50$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Présenté en version originale avec sous-titres français.

Dans une petite ville de Corée du Sud, traversée par le fleuve Han, Mija vit avec son petit-fils, qui est collégien. C’est une femme excentrique, pleine de curiosité, qui aime soigner son apparence, arborant des chapeaux à motifs floraux et des tenues aux couleurs vives. Le hasard l’amène à suivre des cours de poésie à la maison de la culture de son quartier et, pour la première fois dans sa vie, à écrire un poème. Cependant, survient un événement inattendu qui lui fait réaliser que la vie n’est pas aussi belle qu’elle le pensait.

V. O. S. T .F.
De Lee Chang-Dong
Avec Yoon Jung-hee, Kim Hira et Ahn Naesang
Corée du Sud. 2010. 139 min.

Prix du scénario au Festival de Cannes 2010



  Le poème

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Soul sessions
  Série Mardis métissés | Makaya
  Saga nordique, un conte musical viking
  CCF | Keith Kouna + Mon doux saigneur
  Josh Rager | Hommage à Billy Strayhorn
  Série Mardis métissés | Impulso Flamenco
  Quatuor de guitares
  Jean-Michel Pilc Trio
  RU : Bienvenue dans l'univers de Kim Thúy
  MUZ | Vitrine des musiques métissées #1
  Pastel
  Bullshit Threshold
  Série Mardis métissés | Dominique Fils-Aimé
  Josh Rager | Hommage à Herbie Hancock
  FMA | L'Âme du Luth



Vos commentaires

Quelle actrice mais quelle actrice!  
Yoon Jung-hee est sûrement la Catherine Deneuve des Coréens. Elle est magnifique; elle ne joue pas ...elle VIT son personnage. Elle est bouleversante, d'une beauté trouble qui nous émeut, que de dignité devant l'épreuve et le sordide. Je suis d'accord avec le critique Philippe Renaud de La Presse qui écrivait: Ce drame psychologique explore de nombreux thèmes, de la tendresse à l'insouciance, en passant par la justice et la dure réalité du quotidien. Le poème: cruel et beau. Ce film au rythme lent mais sans longueur est à voir absolument. Il me questionnera pour un bon moment encore.

Jewel
Mar. 22 novembre 2011