Cinemania | Les mains libres  
Cinéma
Dim. 6 novembre 2011 à 11:00
L'Impérial
1432, rue Bleury, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:12.50$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Œuvre intense, LES MAINS LIBRES est autobiographique. Premier long métrage de la réalisatrice Brigitte Sy, elle y raconte l’histoire d’un homme et d’une femme qui vivent une passion amoureuse au cœur d’une prison parisienne.



Barbara (la comédienne israélienne Ronit Elkabetz) incarne une cinéaste qui travaille depuis longtemps dans le milieu carcéral. Elle y tourne des films écrits et interprétés par des prisonniers de longue peine. Sa rencontre avec l’un des détenus, Michel (Carlo Brandt), bouleverse sa vie. Leur amour l’amènera à transgresser la loi. On ne peut s’empêcher de s’interroger sur sa décision d’épouser Michel à l’intérieur des murs : fait-elle l’objet d’une interdiction, ou est-ce plutôt Michel qui lui est interdit?

La réalisatrice aborde l’expérience de la prison comme une chose intériorisée, abstraite, s’inscrivant dans une période d’immobilité. Toute notion des jours qui passent que l’on aurait pu avoir avant doit être abandonnée au profit d’une nouvelle idée du temps, spécifique à la prison. Évitant soigneusement le sensationnalisme, Brigitte Sy rend cet univers sans recourir aux sons carcéraux et à la violence, autant de clichés qu’elle abhorre.

Le choix de Ronit Elkabetz semblait essentiel à la tenue du propos. Sa force de caractère, sa voix, son accent et sa culture, indissociables du réalisme exprimé dans ce film aussi unique que miraculeux.

2011 Forum | Festival international du film de Berlin
2011 Sélection officielle | Festival du film français de Tel-Aviv
2011 Sélection officielle | Festival indépendant du film européen de Vologda

www.cinemaniafilmfestival.com

  Cinemania | Les mains libres

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  La singularité est proche
  Le clan des divorcées
  Soirée Tchekhov
  Sur le fil
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  La fête sauvage
  Mohamed le Suédois
  Tout est drôle sauf le titre
  Je suis un arbre sans feuille
  Les Fêtes Internationales du Théâtre 2017
  Lignedebus
  Penouche | Monologues Humoristiques
  Les manchots
  Le reel de la locomotive
  Burn Out Total



Vos commentaires

Oeuvre authentique  
Parcours d'une femme libre. Un film troublant qui ne peut que nous émouvoir.

Julie B.
Lun. 7 novembre 2011



L'amour a ses raisons que la raison elle ignore  
J'ai trouvé ce film très beau et le fait qu'il soit autobiographique m'a encore plus touchée. Mon amie cinéphile qui m'a accompagnée était beaucoup moins émue que moi toutefois. Mais comme je suis une amoureuse passionnée qui croit au coup de foudre, je sais pertinemment que les gestes d'amour peuvent semblé insensées pour autrui. Mais pour la personne amoureuse, elle n'entend que l'appel de son coeur et le suivra jusqu'au bout. Le film n'a pas de longueur et on se laisse bercer par cette belle histoire d'amour qui n'a rien de banal ou conventionnel.

Jewel
Lun. 7 novembre 2011