Les précieuses ridicules 
Théâtre
Ven. 9 décembre 2011 à 20:00
Salle Paul-Buissonneau | Centre Calixa-Lavallée
3819, av. Calixa-Lavallée, Montréal
  Carte
17.00$ / 23 % de rabais! (Régulier:22.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Les humains ont cette fâcheuse manie de tomber systématiquement dans le « paraître ». Nous idéalisons par l’image.

Il y a plus de 350 ans, Molière posait sur papier l’histoire de deux jeunes filles qui voulaient paraître ce qu’elles n’étaient pas dans la réalité. Les précieuses ridicules parlaient de cette folie de vouloir paraître à tous prix.

Encore aujourd'hui… bien des siècles plus tard, l’on tombe encore dans le panneau, la raison diffère, mais le résultat demeure le même… Et le moyen de s'en sortir, si ce n'est d'en rire? Étrange mais honnête entreprise!

www.posthume.org

  Les précieuses ridicules

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  La cartomancie du territoire | Espace Libre
  La LNI s'attaque aux classiques
  Dis merci | À L'Espace Libre
  Mythomania
  La dette de Dieu
  Ru : Bienvenue dans l’univers de Kim Thúy
  Le Conte de Noël de Dickens
  Ton corps t'appartient-il ?
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  10 ans de mariage !
  Entrez, nous sommes ouverts
  Chanson Gitane
  Vic And Flo Saw A Bear
  Starshit
  Soir d'hiver II : La Chasse aux Licornes



Vos commentaires

Les précieuses ridicules  
C'était une bonne pièce pour rire et se divertir nous sommes allés 2 copines, et avons toutes les deux appréciées cette pièce , nous nous sommes vraiment dilatée la rate. Merci à tous.

Tremblay C.
Mar. 13 décembre 2011



Un bon divertissement.  
Ce fut une bonne soirée, comme d'habitude au centre culturel Calixa-Lavallée qui semble choisir avec soin ses «locataires». Bon jeu des acteurs, très enlevé. Par contre je ne suis pas certaine que deux acteurs nus comme des vers dans la scène finale soit bien dans l'esprit de Molière. Des bobettes d'époque auraient peut-être été plus appropriées, et certainement aussi drôle.

Michele M.
Dim. 11 décembre 2011