Scarface Scarface 
Danse
Jeu. 21 février 2008 à 19:30
Usine C
1345, av. Lalonde, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Scarface est un hommage au film éponyme de Brian De Palma sorti en 1983. Dans cette version, Eddie Ladd tient le rôle d’Al Pacino, interprétant le personnage de Tony Montana, un Cubain exilé pour aller se tailler une place dans la pègre de Miami.

Le film est rejoué dans un autre lieu, dans une autre langue (l’anglais côtoie le gallois), décliné à la fois sur les modalités cinématographique et théâtrale. L’artiste fait ainsi de Scarface non seulement un moyen d’étudier l’espace interstitiel entre les arts de la scène et de l’écran, mais aussi une métaphore de la situation Pays de Galles/Angleterre par la mise en parallèle avec l’axe Cuba/États-Unis.

Utilisant la technique cinématographique de l’incrustation, le Scarface d’Eddie Ladd est mi-joué mi-dansé par l’artiste devant un écran bleu, face au public, tout en étant retransmis en direct sur un écran où l’image de la performance est superposée à celle d’un décor rural. L’intrigue est déplacée sur les lieux de l’enfance de l’artiste, soit la ferme de ses parents dans l’Ouest du Pays de Galles.

Eddie Ladd est l’une des plus grandes créatrices du Pays de Galles. Elle s’exprime autant à travers le mouvement, la vidéo et le texte. Son travail connaît aujourd’hui un succès international.

« Scarface est sans hésitation une expérience théâtrale de premier ordre. »
Vara Dinske Vjesti, Croatie, avril 01

Interprétation Eddie Ladd
Vidéo : Tim Bromage
Technique : Giles Parbery
Spectacle en anglais et en gallois

www.usine-c.com

  Scarface

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Macbeth de William Shakespeare
  Les monologues du vagin
  Joyeuse Matinée de Noel
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Le saut du lit
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Crudités
  Gloucester - Délire shakespearien
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Le clan des divorcées
  10 ans de mariage !
  Le Sapin de Noël
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Cabaret Tollé
  Mes enfants n'ont pas peur du noir



Vos commentaires

Original mais trop court et redondant  
L'Usine C a réussi à nouveau à nous présenter un spectacle original dans lequel tous les facettes technique nous sont révélé comme si le spectateur avait un accès à l'arrière scène. Dans un style très berlinois, l'artiste nous raconte le film classique de Brian De Palma avec un style psychadélique rehaussé de touche d'humour ironique, de danse et d'effet spéciaux. Bien que j'ai trouvé le spectacle trop court (35min), je fus soulagé qu'il fut terminé car la redondance (et oui redondant en 35 min) commencais à m'agacer. C'est un spectacle, qui comme la source dont il s'inspire, est violent. Cela peut bien se digéré lorsque bien dosé, mais voilà, presque sans intéruption la lourde musique industriel et les "gunfights" se répètes à vivent allures et finisse par exaspéré... Bref, j'ai plus apprécié revoir l'usine C que le spectacle lui-même...

Khalida A.
Lun. 3 mars 2008