Contes en tranches, séparés mécaniquement Contes en tranches, séparés mécaniquement  
Théâtre
Ven. 14 mars 2008 à 20:00
Espace La Risée
1258, rue Bélanger, Montréal
  Carte
15.00$ / 25 % de rabais! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Six contes. Six histoires bien simples, racontées sans prétention, juste pour se rappeler que ce qui fait le plus mal, c’est l’indifférence. Sans vouloir faire la morale, sans vouloir dicter quoi faire ou penser, juste pour essayer de comprendre la détresse des autres. Sans les prendre en pitié, juste pour comprendre.

Avec:
- Jean-François Boisvenue
- Andrée Chalifour
- Jean-Sébastien Courchesne
- Étienne Jacques
- Mathieu Lepage
- Annie Darisse

Texte: Max-Antoine Proulx
Mise en scène: Julie-Ange Breton
Décors: Martine Lamperon
Costumes: Marie-Ève Parent
Conception sonore: Jean-François Boisvenue
Éclairage: Josiane Fontaine Zuckowski

www.lesindigestes.com

  Contes en tranches, séparés mécaniquement

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Gloucester - Délire shakespearien
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Les monologues du vagin
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Joyeuse Matinée de Noel
  Le saut du lit
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Cabaret Tollé
  Le Sapin de Noël
  Le clan des divorcées
  Macbeth de William Shakespeare
  Crudités
  Mes enfants n'ont pas peur du noir
  10 ans de mariage !



Vos commentaires

Parfait mélange  
L'atmosphère d'intimité de La Risée correspondait parfaitement à l'esprit du spectacle. Six histoires, six confessions qui se chevauchent sans s'approcher, tantôt frissonnantes, tantôt amusantes. De bons comédiens, un jeu de grande qualité, une mise-en-scène originale... Une dose d'amour bleu et d'humour noir, on rit jaune ou on voit rose, à ne manquer sous aucun prétexte !

Quentin
Lun. 31 mars 2008



Beau travail...  
J'ai beaucoup aimé le concept des contes. Les textes sont intéressants et très imagés. L'idée que chaque comédien interprète un conte et doit aussi diriger celui d'un autre est bien pensé, mais j'ai trouvé que pour certains, la mise en scène aurait gagné à être simplifiée : quelques accessoires et gestes paraissaient servir de béquilles par exemple. Bref, un bon comédien n'est pas nécessairement un bon metteur en scène! Par contre, malgré les 2h15m (avec entracte), on ne risque pas de s'endormir! Bravo à toute l'équipe! De belles tranches de vie nous ont été raconté.

Valérie P.
Dim. 30 mars 2008



6 belles histoires...  
Contes en tranches, séparés mécaniquement, c'est 6 histoires, 6 monologues livrés avec beaucoup d'énergie et beaucoup d'intimité. L'espace de la Risée est un lieu convivial que je découvrais pour la première fois, c'est un lieu qui force la rencontre entre les comédiens et le public. Vraiment un très beau spectacle, une belle écriture, une belle présence de l'ensemble des comédiens... Une agréable façon de voyager et de se laisser transporter dans des univers totalement différents d'un personnage à l'autre, d'une histoire à l'autre. Bravo !

David H.
Sam. 29 mars 2008



Bel Ouvrage !!  
En tant que personne qyant une expérience limitée côté théatre, mon point de vue sera exclusivement du côté artistique, rythmique des pièces et ce qui entoure l'entertainement de ces courtes pièces. Par manque d'expérience je ne pourrais vous dire que ces acteurs sont meilleurs que d'autres, tous avait une parcelle d'humour mais chacun d'eux avaient sa touche. La première partie de la représentation composé de "Ti-Nouis" , " La Ville la plus heureuse du québec" et de "Ça s'est passé sua 20" est venue ressortir des moments qui ont marqués la vie de moi et de ma copine, soit par des gens ayant vécue des situations simillaires ou soit par nos propres expériences, des réalités troublante. La 3ieme pièce, "Ça s'est passé sua 20" , était plus proche de notre vie présente. Elle était aussi plus légère, pas du côté richesse de la pièce, bien au contraire, mais du coté émotionnel. Étienne J. dans "Ti-Nouis", dont l'introduction silencieuce nous intrigues, déballe avec cadence son expérience aupres de Ti-Nouis avec des revirements punchés d'émotion. Mathieu Lepage dans "La ville la plus heureuse du Québec" , a su nous montré l'agressivité sec du personnage, dont parfois je me demandais s'il n'y avait pas une touche de leur propres vies, à lui et Étienne dans Ti louis. Annie Darisse dans "Ça c'est passé sua 20" en devient attachante à parler de sa vie ainsi , son sourir , ces instants de silence et un dialogue d'une jeune femme qui conte comment elle a rencontré sont tout nouvel amour. Jean-Francois Courchesne dans " Maman c'est trop". Présentation différente, selon moi qui se raproche plus d'un compte pour enfant .. mais pour adulte. Garochant les répliques des marionnettes sur un rythme incroyable, la démence humaine d'un psy aux airs hautins était au rendez-vous. (Je n'ai plus de place !!) Andrée Chalifour superbe innocence ! Jean-Francois Boivenue, défaillance mental à son extrème, bulle de cerveau. Comment qualifier cette interpretation!

Thomas R.
Ven. 28 mars 2008



Agréablement surpris  
Dans une ambiance légère, nous avons eu droit à des sujets durs, touchants, d’actualités et même teintés d’humour. Le conte revisité d’une façon toute particulière par ces comédiens et auteurs qui nous transportent de six façons différentes. Ils nous font vivre leurs contes carrément, sans détour parce qu’ils ne se contentent pas de raconter, mais nous aspirent dans leur monde intérieur, nous y sommes avec eux. Le jeu des acteurs était impressionnant, il y a nul doute que nous avions affaire à une équipe de talent qui n’a pas peur d’essayer de nouveaux concepts.

Sébastien L.
Mar. 25 mars 2008



Agréable moment  
Tranches de vies, mi-tendre, mi-comique! Un moment très agréable, des comédiens que j'avais déjà vu dernièrement dans une pièce intitulée ''Quelqu'un pour veiller sur moi'' et que j'ai été très heureuse de retrouver dans ''Contes en tranches, séparés mécaniquement''. Vivement la prochaine!!

Émilie B.
Dim. 23 mars 2008



Pour du bon théâtre...  
Une belle soirée, offerte par une gang de jeunes comédiens/metteurs en scène/auteurs que je ne connaissais pas. 6 courtes pièces qui, à première vue, n'ont pas de lien entre elles. Ils et elles vous en mettent plein la gueule. Vous dérangent. Vous font réfléchir, parfois sur des sujets que vous ne vous attardez jamais à réfléchir. Justement, ça traite de l'indifférence générale. Allez-y! Vous n'en ressortirez pas indifférents.

Steve D.
Ven. 21 mars 2008



Je suis français et...  
... accompagné d'une indigène je suis apparu au pas de La Risée, quelle honte... A peine formé aux bases de l'art Joual, avec mon sourire niaiseux de français romantique et zen, je débarque pour prendre une leçons "civique" du moral québecois qui se résume en un mot composé : "Trop-pleins" !!! Crisse. Pfuiiii, ce que au fond je suis venu chercher dans le monde de mon indigène aux yeux bleus je le trouve enfin ou le comprend mieux. Le ton est donné! Mots rebels sans conformité aucune, des trips qui me giclent au visage, frissons qui me croisent les bras, rires heureux et profond, ambiance décontractée et respecteuse je suis nature, ébahie devant la prouesse de parler de ce qui tient à coeur avec autant d'entrain qu'un moine a de foi. Bref, j'ai apprécié et je me suis promis de revenir peut-être pas vous voir vous, mais de faire de votre contée mon pélerinage. Pour me rebeigner dans ce qui manque chez moi, un peu de rebellion, de dérangement et moins de "l'important est d'avoir un bon travail". Merci à vous et à ma belle Annie pour l'invitation, pour cette première.

Annie B.
Jeu. 13 mars 2008