Vertiges | Une production de Sacré Tympan  
Musique
Jeu. 12 janvier 2012 à 20:00
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

Alliant musique et lumières, Vertiges dévoile une série de fresques musicales. Éclairages fauves ou clair-obscur, images scéniques captivantes, musique de haute voltige, Vertiges s’écoute les deux pieds bien « groundés » et les yeux grands ouverts; on ne sait jamais ce qui peut arriver.

Avec François Bourassa au piano, Frank Lozano et Pierre Labbé aux vents, Pierre Tanguay à la batterie, Clinton Ryder à la contrebasse, Steve Raegele à la guitare électrique et Éric Poulin à l’éclairage.

www.sacretympan.com

  Vertiges | Une production de Sacré Tympan

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Ceux qui font les révolutions à moitié
  Première DEMAIN TOUT COMMENCE-Trois-Rivières
  La femme du gardien de zoo | Première QC VF
  Première DEMAIN TOUT COMMENCE-Chicoutimi
  The Fate of the Furious | VOA
  Ciné-mini: Tchou-Tchou
  Ciné-Conférence de voyage : PROVENCE
  Ciné-Conférence de voyage : COLOMBIE
  Un petit boulot de Pascal Chaumeil
  FIFA | A Shape of Time-The Composer Jo Kondo
  Ciné-Conférence de voyage : NORVÈGE
  DEMAIN TOUT COMMENCE | Première MTL VOF
  Ciné-art: Painted Land
  Gifted en VOA | Première à MTL
  FIFA | Eva Hesse



Vos commentaires

Excellente performance!  
Ce genre de jazz ne me plaît pas particulièrement, mais je dois avouer que les musiciens étaient excellents et certaines pièces très bonnes, notamment celle du clin d'oeil aux Innus. Les éclairages étaient vraiment très beaux.

Nathalie G.
Jeu. 12 janvier 2012



Pas de commentaire  
J'ai beau essayer, ça ne sert à rien, le jazz ce n'est pas pour moi, et ce n'est pas parce-que les artistes ne sont pas bons, au contraire.

Micheline Giroux
Jeu. 12 janvier 2012