Premier amour de Samuel Beckett   
Théâtre
Ven. 30 mars 2012 à 20:00
Maison de la culture Maisonneuve
4200, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

Un anonyme, qui pourrait être un de ces marginaux que la société rejette, nous raconte comment, à la mort de son père il rencontrera une certaine Lulu qui l'initiera aux mystères de l'amour. Premier amour est un des tout premiers textes français écrits par Beckett, dans cette langue où il allait renaître à l'écriture après s'être émancipé de son Irlande natale.

Le héros de ce récit anticipe déjà Vladimir ou Estragon d’En attendant Godot. Dans l'écriture, nous trouvons tous les ingrédients du monde de Beckett, notamment cette force comique qui rachète la noirceur d'un désespoir radical. Après avoir rendu hommage au théâtre de Beckett à travers quelques courtes pièces, le Théâtre de Fortune est heureux de faire entendre ce texte fascinant, à la fois émouvant et drôle, et qui semble contenir, en germe, le théâtre et les romans à venir.

Mise en scène: Jean-Marie Papapietro
Conception de l’éclairage: Martin Sirois
Environnement sonore: Benoît Rolland
Costume: Diane Coudé

Avec Roch Aubert



www.theatredefortune.com

  Premier amour de Samuel Beckett

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Voyage dans le Temps
  Moi, petite Malgache-Chinoise
  L’École buissonnière | Pierre-Paul Savoie
  Les danses de la mi-chemin 2016
  L'Envers de moi



Vos commentaires

Ouf!  
Malgré le talent évident du comédien, le sujet de la pièce n'a pas su capter mon intérêt.

Blanche N.
Lun. 1 octobre 2012



Excellente prestation  
Superbe interpretation! Un texte un peu ardu mais tres bien rendu.

Diane T.
Dim. 1 avril 2012



Pour les amoureux de littérature  
J'ai personnellement mis un peu de temps à entrer dans la pièce à cause probablement de la mise en scène et du décors minimalistes: une chaise et un projecteur qui suit l'acteur dans ses rares déplacements. Le jeu de l'acteur est tout aussi sobre. Ce qui fait la force de la pièce , c'est le texte: une réflexion sur les vivants, les morts, l'amour où l'absurde est au tournant de chaque phrase. L'unique personnage se découvre au fur et à mesure dans sa folie qui nous renvoie aussi l'image d'un monde absurde.

Habiba A.
Sam. 31 mars 2012



Bravo!  
Une excellente performance de Roch Aubert dans ce texte décousu et difficile de Beckett.

Nathalie G.
Ven. 30 mars 2012