Conférence de Jean-Philippe Warren 
Exposition
Mer. 8 février 2012 à 18:00
Université Concordia | Galerie L. et B. Ellen
1400, boul. De Maisonneuve O., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège atuvu.ca: Le journal accompagnant l'exposition TRAFIC sera remis aux membres ayant réservé sur atuvu.ca.

DANS LE CADRE DE L'EXPOSITION TRAFIC : L’ART CONCEPTUEL AU CANADA 1965-1980.

Conférence de Jean-Philippe Warren: LES HIPPIES QUÉBÉCOIS: TENDANCES LOCALES D'UN PHÉNOMÈNE GLOBAL -

On connait mal les hippies québécois des années 1970, au delà de quelques faciles généralisations. Bien qu’il s’inscrive dans une mouvance globale, et d’abord américaine, le hippisme québécois s’insère aussi dans un contexte local. À cet égard, la trajectoire sociale et politique de Pierre Vallières peut nous servir de fil conducteur : ancien directeur de Cité libre devenu leader terroriste, Vallières s’est rapproché par la suite de la contre-culture. Comment s’est fait ce passage? Quelles en ont été les étapes et les influences marquantes? Qu’est-ce qui explique l’essoufflement rapide du mouvement? En revenant sur cette période pour le moins colorée, Jean-Philippe Warren entend décrire une dimension d’un « Québec en mutation » dont on a souvent tendance à sous-estimer la place dans l’histoire récente. -

Jean-Philippe Warren est professeur agrégé au Département de sociologie et d'anthropologie de l'Université Concordia. Il est titulaire de la Chaire Concordia d'étude sur le Québec.

www.ellengallery.concordia.ca

  Conférence de Jean-Philippe Warren

Inscription
Fil culturel | Expositions

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Bharath and his Rhythm Four
  Concert BACH sous les chandelles !
  Le royaume de SOUCY
  Un violoncelle seul... sous les chandelles !
  Marianne Di Tomaso, violoniste
  Rodrigo Simoes | Jazz brésilien
  Fuat Tuaç Quartet
  B'S BEES
  Les Vertes Landes
  Tevet Sela
  Tableaux Op.2:live electronic music
  Générations
  Vendredis jazz
  Carlos Jimenez
  L’amour de Heine à Neruda