No Son Cubanos 
Musique
Sam. 24 mars 2012 à 20:00
Église Saint-François-Xavier | Salle Amal'Gamme
994, rue Principale, Prévost
  Carte
18.00$ / 10 % de rabais! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Le trio « NO SON CUBANOS » est un efficace mélange des genres, avec des interprétations « jazzy » à saveur cubaine de pièces classiques, populaires et d’extraits du répertoire cubain. Littéralement tombé sous le charme des percussions cubaines, le trio nous livre avec fraîcheur et soleil leur passion pour cette musique aux couleurs explosives.

C’est suite aux études des différentes applications des percussions cubaines à la batterie lors de ses études en musique au cégep Lionel-Groulx, que Nicolas Jarret a fait son premier voyage à Cuba. Depuis, il y est souvent retourné, suivant des formations avec différents percussionnistes cubains.

Voilà qu’au printemps 2008, Nicolas demande à Daniel Moranville (contrebasse) et Guillaume Rochon (piano) tous deux diplômés du cégep Lionel-Groulx en musique (pop/jazz), de se joindre à lui pour former le groupe: No Son Cubanos Depuis, leur répertoire grandit et varie de chansons traditionnelles cubaines et d’adaptations de classique de Mozart, Beethoven, Haydn et U2. C’est avec beaucoup de fraicheur et de soleil qu’ils vous livrent leur passion pour cette musique aux couleurs explosives.

Nicolas Jarret - percussions
Guillaume Rochon - piano
Daniel Moranville - contrebasse

www.myspace.com/nosoncubanos
www.diffusionsamalgamme.com

  No Son Cubanos

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Geostorm | VOA
  Paris Pieds Nus | D. A. et F. G.
  Festival SPASM - soirée SEXE
  Montréal Symphonie | Ciné-Club Panorama
  Les Nuits blanches du facteur
  FFBM | Rogério Duarte, le Tropikaosliste
  Festival SPASM - Soirée d'ouverture
  Festival SPASM - Les Inclassables
  FFBM | Pendule
  Et au pire on se mariera de Léa Pool
  La Communauté
  Tuktuq | Un film de Robin Aubert
  Ciné-Expo67
  Ava
  Folles de joie | Paolo Virzi