RVCQ 2012 | Marécages 
Cinéma
Jeu. 23 février 2012 à 19:30
Cinéma Quartier Latin
350, rue Émery, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Votre réservation sur atuvu.ca constitue uniquement une pré-réservation. Pour la réservation finale, vos billets devront être récupérés à l'avance à la Cinémathèque. Lisez bien votre reçu de réservation.

C’est la canicule dans les Cantons de l’Est. La sècheresse menace. Un souci de plus pour la famille Santerre qui exploite une ferme laitière et, déjà, a du mal à joindre les deux bouts. Et puis, après qu’une vache soit morte en mettant bas, ce sera l’accident. Fatal. Du genre qui laisse des cicatrices indélébiles. Du genre que personne ne peut oublier. Lui-même fils d’agriculteurs, et après une trilogie de courts métrages remarquée (Les affluents), Guy Edoin dépeint une réalité qu’il connaît bien dans ce premier long métrage, présenté à Venise. Une réalité que le cinéma québécois n’a d’ailleurs pas si souvent montrée. Mais prenant le recul nécessaire, il parvient également à composer une tragédie rurale poignante, magnifiant les paysages campagnards sans pourtant tomber dans le piège de l’esthétisation gratuite.

Aux côtés de Luc Picard et de François Papineau, Pascale Bussières, sauvage, ardente, terrienne, livre une interprétation aussi habitée que puissante. Avec un sens pictural unique, aussi beau que dur, Guy Édoin dépeint la réalité du monde rural tout en composant une tragédie rurale poignante, portée par l’ardente Pascale Bussières.

www.rvcq.com

  RVCQ 2012 | Marécages

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Sarah MK
  Marie-Élaine Thibert - Spectacle intime
  Fièvre Gospel Fever - Imani Gospel Singers
  Hommage à Kiss
  Concert Choeur brouhaha
  Mardis métissés – Kyra Shaughnessy - Passage
  Mardis métissés – Paul Audy - Ubuntu
  Stéphanie St-Jean
  Madeline
  Guylaine Tanguay
  Quatuor de saxophones Nelligan
  Arden Arapyan
  L’orchestre d’hommes-orchestres
  Quand le Maestro vole le show!
  Pierrot Fournier chante Brel