FCIM | Invisible 
Cinéma
Dim. 11 mars 2012 à 19:00
Cinéma du Parc
3575, av. du Parc, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Film d’ouverture du FCIM

Deux femmes, qui furent il y a plus de vingt ans victimes d’un même violeur en série, se rencontrent à nouveau par hasard. Nira est monteuse à la télévision et mère célibataire, et Lily est une militante de gauche qui aide les Palestiniens à la récolte des olives. Cette rencontre avec la charismatique Lily a un si grand effet sur Nira qu’elle se met à réfléchir à nouveau aux événements d’autrefois tout en essayant de rétablir le lien entre celle qu’elle était alors et celle qu’elle est devenue. Les deux femmes entreprennent ensemble une tentative pour se libérer de la peur qui les associe l’une à l’autre, indépendamment de leur volonté.

De Michal Aviad – 2011 – 89mn

www.fcim.ca

  FCIM | Invisible

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Ceux qui font les révolutions à moitié
  Ciné-art: Nous autres, les autres
  FIFA | Photos Rebelles
  FIFA | Dans les pas de Trisha Brown
  Felix et Meira
  Première de DEMAIN TOUT COMMENCE à Québec
  FIFA | Eva Hesse
  Première de DEMAIN TOUT COMMENCE-Sherbrooke
  Artistes Femmes, à la force du pinceau
  DEMAIN TOUT COMMENCE | Première MTL VOF
  FIFA | Silenced
  Jérôme Bosch, Le Diable aux Ailes d'Ange
  The Zookeeper's Wife | Première Montréal VO
  FIFA | A Shape of Time-The Composer Jo Kondo
  FIFA | Apatride - Klaus Rózsa, photographe



Vos commentaires

Film émouvant  
Interprété par un duo d’actrices remarquables, ce film de la réalisatrice Michal Aviad examine l’impact des traumatismes du viol. Hantées par un cauchemar commun, deux femmes israéliennes qui se retrouvent par hasard vont ensemble tenter de se libérer de cette humiliation et de cette culpabilité qu’elles ressentent depuis tant d’années. Inspiré de faits réels, ce film touchant envoie un message plein d’espoir et de compassion aux trop nombreuses victimes qui souffrent de cette tragédie.

Paola P.
Mer. 14 mars 2012