Songes 
Théâtre
Mer. 14 mars 2012 à 20:00
Théâtre MainLine
3997, boul. Saint-Laurent, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Que se passe-t-il entre le moment où une personne rend son dernier souffle et le moment où elle n’est plus là? Si tout n’est que recommencement, comment s’harmonisent les forces de création, de maintien et de destruction présentes en chacun de nous? Avec ce conte philosophique multidisciplinaire, le Théâtre de l’Odyssée place ces questionnements au coeur de son exploration. Trois personnages en quête de vérité, l’Amoureuse, l’Émerveillée et la Rebelle, devront traverser plusieurs univers où elles rencontreront divers personnages mystiques. Peut-être qu’au cours de ce voyage, elles arriveront à faire la paix avec leurs doutes.

www.theatredelodyssee.org

  Songes

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Alexandre Da Costa - Stradivarius à l’opéra
  Hommage à Sinatra
  Noël en polyphonie à St-Martial-de-Limoges
  Les Jeudis Motown, Soul et R&B
  Carlou D - The Lion D Show
  Bharath and his Rhythm Four
  Andréanne Martin au Bistro le Ste-Cath
  Roman Zavada | Résonances boréales
  Elephant Rose, Feelfou & Tugawar
  Gathering Storm / Une tempête menaçante
  Le temps d'une chanson
  Série Mardis métissés | Makaya
  Éventail de sons / Sound Diversity
  Trio Fibonacci | Bohemia
  Josh Rager



Vos commentaires

Danse, joue, chante puis...puis... puis... - STATUE!!  
Tel un songe, il faut lâcher-prise sur le raisonnement et la pensée logique pour apprécier réellement cette pièce. Extravagant et excentrique, ce n'est définitivement pas une pièce adressée à un grand public. Moi, j'ai aimé! La pièce présente 12 tableaux qui s'inspirent de philosophie et mythologie. On y retrouve théâtre, danse, chant, musique, ombres chinoises et... statue. Bravo aux interprètes pour leurs audaces et leurs intensités!

Blanche N.
Jeu. 5 avril 2012



NUL ou presque!  
Désolée pour ces très jeunes étudiants, mais... il faut un minimum pour que le public comprenne un tant soit peu l'histoire. Les cris des actrices et les gesticulations du petit singe ont fini par achever ma patience et mes fous rires contenus. La pianiste jouait bien et le décor aquatique était astucieux (une bassine d'eau avec des gouttes de colorant à travers un rétroprojecteur).

Nathalie G.
Jeu. 22 mars 2012



Un spectacle imaginatif et déjanté.  
Pièce multidisciplinaire en 12 tableaux sous forme de théâtre, de danse, de musique et de projection. Le moins que l'on puisse dire c'est que ça sort des chantiers battus. C'est déjanté, disjoncté et bizarroide à souhait. Plus le spectacle avançat, plus j'adorais. À un moment donné, je me croyais dans un spectacle des années 70 imaginé par Jodorowski et Arrabal. Donc, vous êtes prévenus. Si vous aimez ce qui vous amène ailleurs alors allez-y.

Denis B.
Mer. 14 mars 2012