Quarantaine 4 x 4 Quarantaine 4 x 4 
Danse
Sam. 22 mars 2008 à 15:00
SAT (Société des arts technologiques)
1201, boul. Saint-Laurent, Montréal
  Carte
18.00$ / 28 % de rabais! (Régulier:25.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Supplémentaire.

Quarantaine 4 x 4, une mise en scène de Charmaine LeBlanc, présente quatre interprètes masculins et quadragénaires, soit Marc Béland, Marc Daigle, Benoît Lachambre et Ken Roy, qui livrent en direct le témoignage du mitan de leur vie. Produit dans le cadre des Traces-Hors-Sentiers de Danse-Cité, l'événement prend l'affiche du 18 au 22 mars 2008 à la SAT.

Dans ce genre de confessionnal qu’entraîne l’âge de la quarantaine, quatre hommes de talent et de métier se compromettent. Sans masques ni pudeur, ils franchissent les limites de leur intimité et dévoilent les entrelacements de leur nature humaine. Temps d’isolement certes mais période de transformation aussi, la quarantaine marque ici un point de repère dans la vie de ces grands hommes de la scène. Comme un voyeur, le spectateur assiste au dépouillement poétique d’un homme.

S’inspirant de la trajectoire qu’emprunte une pensée, Charmaine LeBlanc tisse une toile entremêlée de sons, images, musicalités et mouvements afin d’explorer de près, de très près l’imaginaire de ces hommes.

danse-cite.org

  Quarantaine 4 x 4

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Jamil
  Black Boys
  Temps Universel +1 [Laboratoire Intermédial]
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  Mesdemoiselles Bubu: Xmas Show
  Les parents viennent de Mars, les enfants...
  Warda
  Le clan des divorcées
  Les Oxymorons: 9 morons pour vous faire rire
  Corbeil & Maranda
  P.O.R.N.
  La dette de Dieu
  Dis merci | À L'Espace Libre
  Entrez, nous sommes ouverts
  La cartomancie du territoire | Espace Libre



Vos commentaires

Déception ou attentes irréalistes  
Nous avions des attentes quant a un contenu psychologique bien étoffé, mais finalement, aurions-nous du nous en douter, nous avons assisté a des chorégraphies et des mouvements pour lesquels notre sens artistique n'était probablement pas assez developpé pour apprécier...

Michel M.
Sam. 22 mars 2008