Je pense à Yu  
Théâtre
Sam. 7 avril 2012 à 20:00
Théâtre d'Aujourd'hui
3900, rue Saint-Denis, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:34.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Un matin glacial de février, dans l’appartement désordonné où elle vient d’emménager, Madeleine lit dans son journal un entrefilet à propos du journaliste chinois Yu Dongyue, libéré la veille, après 17 ans de prison pour avoir lancé, avec deux camarades, de la peinture sur le portrait de Mao pendant les événements de la Place Tienanmen, en 1989. Fortement touchée par cette petite nouvelle, Madeleine cherche à en savoir plus sur Yu et ses camarades, sur les circonstances qui les ont menés en prison. Négligeant son travail, repoussant les tâches domestiques qui l’attendent, refusant même de recevoir la jeune immigrante à qui elle donne des leçons de français, Madeleine s’enferme chez elle pour se plonger dans ces jours de mai 1989, alors que des centaines de milliers de personnes occupaient la Place Tienanmen.

Mais sa retraite est perturbée par l’arrivée d’un homme qu’elle ne connaît pas, débarqué chez elle par hasard, et par la jeune immigrante qui réclame sans relâche les leçons dont elle a crucialement besoin pour amorcer sa nouvelle vie. Tous les trois, étrangers l’un à l’autre, réunis de façon inattendue, se trouvent confrontés à l’histoire de Yu Dongyue, Lu Decheng, Yu Zhijian. Le geste posé par ces hommes réels dans la Chine réelle de 1989 renvoie Madeleine, Lin et Jérémie à leur propre rapport au monde, au changement, au sacrifice, à l’espoir, au désespoir.

Texte: Carole Fréchette
Mise en scène: Marie Gignac
Interprétation: Marie Brassard, Marie-Christine Lê-Huu, Jean-François Pichette





www.theatredaujourdhui.qc.ca/yu

  Je pense à Yu

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  SYLI D'OR |Ens. Afrovibes + Ramon Chicharron
  Transmission
  Dawn Tyler Watson
  Chagall et la musique
  Le meilleur des années 60
  Gadji-Gadjo
  La Bohème, Fabiola chante Aznavour
  Stylus Phantasticus
  Charme d’antan et modernité
  L’orchestre d’hommes-orchestres
  Mathieu Langevin et Mathieu Morin
  Benjamin Deschamps
  Un violoncelle seul... sous les chandelles
  Jonathan Turgeon
  Marie-Josée Longchamps