Lisa Leblanc 
Musique
Ven. 27 avril 2012 à 20:00
Centre d'Art de Richmond
1010, rue Principale N., Richmond
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:22.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

L'Acadienne Lisa LeBlanc, auteure de la chanson qui fait fureur en ce moment : «Ma vie c'est d'la marde» et grande gagnante du Festival internationale de la chanson de Granby en 2010 trimballera jusqu'à Richmond son énergie, sa joie de vivre, son charisme, sa sincérité et bien sûr, sa belle voix et sa musique. «Moi, Lisa LeBlanc, je joue du folk trash. Je suis une Acadienne qui roule ses « r », qui aime se moquer d'elle-même, qui écrit des textes sans trop de froufrous et qui est tannée de chanter des chansons de fi-filles!»





www.lisaleblanc.ca

  Lisa Leblanc

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Antoine Corriveau et Francis Faubert
  Extended Family @ Resonance Cafe
  Marie-Élaine Thibert - Spectacle intime
  Sarah MK
  Constantinople – … et je reverrai cette...
  Les jeudis Motown, Soul et R&B avec Snooksta
  Hommage à Kiss
  Félix Dyotte et Le Couleur
  Dame: Archive/ Mémoire
  Un Piano sous les chandelles... à Ottawa
  Le trille du diable - Art Crush & Caprice
  Un Piano romantique... pour la St-Valentin!
  Fièvre Gospel Fever - Imani Gospel Singers
  Mardis métissés – Paul Audy - Ubuntu
  Sommet Blues Acoustique 2017



Vos commentaires

J't'écris un commentaire avec du fromage  
Lisa séduit par son côté tomboy. Elle se la joue romantique blasée, avec sa voix déchirante et son banjo moqueur. Une vive énergie émane de l'Acadienne et on ne se tanne pas de ses pièces, de son humour, de ses cris du coeur, de sa franche camaraderie. Elle est rassembleuse: il y avait des têtes blanches et des jeunes qui tapaient du pied, chantaient et souriaient. Lors de «Ma vie c'est de la marde», plusieurs y sont allés de leur coup de gueule du moment «le gouvernement, c'est de la marde», «la température, c'est de la marde», par exemple. Spectacle libérateur, donc! Une bête de scène à chapeau de cowboy.

Evelyne P.
Ven. 27 avril 2012