Cabaret Yiddish: Le Sacre du Désert Cabaret Yiddish: Le Sacre du Désert  
Musique
Jeu. 3 avril 2008 à 21:00
Le Parc des Princes
5293, av. du Parc, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Les 10 premiers arrivés recevront un CD Démo du spectacle! Vous n'avez qu'à mentionner que vous avez vu l'annonce sur atuvu.ca.

Suite à leur récent succès au festival KlezKanada, la chanteuse-poétesse Sonia Falkovitch et le clarinettiste-compositeur Isak Goldschneider sont de retour! Ils présentent «Le Sacre du Désert», leur spectacle-cabaret innovateur.

Sonia et Isak ont élaboré une forme de cabaret unique et originale, qui intègre des chansons en yiddish et en hébreu avec de la musique klezmer et de la poésie russe originale. Un cycle de chansons intimes et élégantes qui parlent d'amour, de perte et d'espoir. Le Sacre du Désert présente l'enthousiasme et le brio du cabaret yiddish traditionnel ou kleinkunst (littéralement l'art intime) dans un spectacle qui ne laisse personne indifférent.

Site officiel

  Cabaret Yiddish: Le Sacre du Désert

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  FTAV: De vrais enfants sauvages
  Toutes ces choses que j'aimerais oublier
  Ostie de Fin de semaine
  FTAV: Le dernier mot
  Félix et Compagnie: Chansons, humour...
  FTAV: Là, de Serge Boucher
  Botox & Silicone
  Indiscrétions publiques 2017
  FTAV: Du poil aux pattes comme les CWAC's
  Merlin, l'origine d'une légende
  Équilibre | Spectacle équestre
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  FTAV: La leçon suivi de la cantatrice chauve
  FTAV: La poésie du chameau
  FTAV: La déprime



Vos commentaires

Bidon  
Bidon

SKEryou
Jeu. 8 janvier 2009



Appréciation mitigée  
Ce spectacle original alliant musique, chant et poésie dans une ambiance intime offre un répertoire intéressant. Le clarinettiste et l'accordéoniste jouent avec entrain. En revanche, malgré le plaisir évident avec lequel la chanteuse exerce son art, sa voix porte peu et manque de profondeur et de finesse. L'acoustique du café se prête mal à un concert. L'expérience fut néanmoins agréable.

Francis
Sam. 12 avril 2008