Chants de deuil, chants de vie   
Musique
Jeu. 10 mai 2012 à 20:00
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

Chants de deuil, chants de vie est la rencontre surprenante de treize femmes percussionnistes issues de deux continents. Cette prestation inédite regroupe les artistes d’Odaya et la troupe Ingoma Nshya qui en sera à sa première visite au Canada. Dialogue entre la tradition et la contemporanéité, Chants de deuil, chants de vie fera le pont entre des cultures ancestrales et révèlera un métissage des plus actuels. Aux rythmes percussifs s’amalgament des chants a capella et polyphoniques en provenance de divers répertoires rwandais et de « conversations avec les Morts ».
Surnommées les « Amazones de la percussion », Ingoma Nshya, premières femmes percussionnistes au Rwanda, bravent les interdits et battent le rythme de la survivance. Fondée par Odile Gakire Katese avec la collaboration de l’University Centre for Arts and Drama à Butare, Ingoma Nshya donne une voix unique à l’espoir et à la résilience. Le collectif a effectué jusqu’à ce jour plusieurs tournées en Afrique du Sud, au Pays-Bas et aux États-Unis.

Odaya regroupe cinq jeunes femmes tambourinaires issues de cinq nations autochtones du Canada — anishinabeg (algonquine), wendat (huronne), kanienkehaka (mohawk), innue et ojibwée (saulteaux). En 2008, le public a pu apprécier la prestation d’Odaya lors de l'événement Domagaya, une rencontre entre les peuples autochtones et les arts numériques organisée par la Société des arts technologiques à l'occasion du 400e de la ville de Québec.

Ce projet est une coproduction d’Engrenage Noir/LEVIER et des Productions Onishika.

www.engrenagenoir.ca

  Chants de deuil, chants de vie

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Burn Out Total
  Penouche | Monologues Humoristiques
  La fête sauvage
  Splendeur du mobilier russe
  Non Finito
  Les monologues du vagin
  La vie littéraire
  Le reel de la locomotive
  Je suis un arbre sans feuille
  Théâtre INK – Lignedebus
  La singularité est proche
  Eau courante
  Sur le fil
  Les manchots
  Les Fêtes Internationales du Théâtre 2017



Vos commentaires

Chants de deuil, chants de vie  
Deux cultures differentes, qui ont réussi ensemble avec le chant et la dance à nous montrer des points commun et de convergence entre leurs croyances et leurs cultures. j'ai aussi aimé la période des questions mais j'ai adoré tout ce que les rawandaises ont présenté surtout à la fin l'energie et la puissance du tam tam . bravo!

Naima R.
Sam. 12 mai 2012



Très joli  
Un beau spectacle, qui nous rappelle que nos racines sont importantes. Les voix des femmes étaient magnifiques, les joueurs de tambours impressionnants,les costumes de toute beauté. C'était très touchant de voir les générations se côtoyer, en plus ils avaient l'air d'avoir un plaisir fou à le faire, bravo, et merci pour ces beaux moments! P.S. J'ai adoré la berceuse chantée autour de l'eau, vraiment beau...

Micheline Giroux
Ven. 11 mai 2012