FTA | Cesena  
Danse
Ven. 1 juin 2012 à 20:00
Place des Arts | Théâtre Maisonneuve
175, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
41.25$ / 25 % de rabais! (Régulier:55.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Présenté dans le cadre du Festival TransAmériques par Anne Teresa De Keersmaeker + Björn Schmelzer | ROSAS + graindelavoix / Bruxelles + Anvers

Une vingtaine de danseurs et musiciens s’entremêlent dans un spectacle magistral où voix et mouvement orchestrent l’émerveillement. Transcendant.

Les voix s’élèvent a cappella, sans autres alliés que le silence, le souffle et le sol qui crisse et résonne sous les pas. Fondus dans un seul et même corps, les 19 interprètes de la compagnie Rosas et de l’ensemble vocal graindelavoix expriment la dévastation et l’espoir de meilleurs lendemains. Danseurs et chanteurs se confondent. Traversant l’épaisseur des ténèbres à la recherche d’un nouveau soleil, ils ressuscitent les envoûtantes harmoniques de chants datant du XIVe siècle. Résonance au présent d’une ère de drames et de violences où un pape ordonna le massacre de la ville de Cesena en Italie. Bulle dans l’espace-temps. Grâce d’une danse qui se nourrit de marche et de dépouillement.



Dans la seconde partie du diptyque amorcé avec En Atendant, la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker et le musicologue Björn Schmelzer orchestrent l’émerveillement en exaltant les exquises essences de l’ars subtilior et en opposant à la gravité l’énergie bondissante d’une distribution à dominante masculine. Transcendant.

www.fta.qc.ca

  FTA | Cesena

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Cours de Tango
  Architecture et science
  L'homme cirque
  L’ITALIE À L’HONNEUR
  Atelier : Se libérer de la souffrance
  Journée de méditation : gestion des émotions
  Poésie et Open Mic
  Journée de méditation sur le calme mental
  Kitty Cabaret
  L'histoire et la science du chocolat
  Philosophie et Science



Vos commentaires

La danse des anges  
Reprenant là ou En atendant se terminait, c'est dans la pénombre, l'aube en fait, que débute Cesena. Pas de danse, mouvements de groupe, chant et musique, tout séduit dans ce spectacle. Durant plus d'une heure trente, on s'abandonne à la voix, entre autres, de Olalla Aleman qui nous transporte sur le parquet du paradis ou nous attendent un choeur et ses danseurs. Une soirée éthérée, apaisante avec un je ne sais quoi de sacré!

Alain F.
Lun. 4 juin 2012



Tellement beau!  
Beau à voir, beau à entendre. Des danseurs qui chantent divinement bien. Des chanteurs qui dansent fort bien. De la polyphonie qui procure du bien-être. Plein de monde sur la scène qui vont vers la lumière. Grandiose!

Daniel L.
Sam. 2 juin 2012