Festival des Molières | Café des sports  
Théâtre
Mer. 6 juin 2012 à 20:00
Théâtre de la Grangerit
5475, boul. Saint-Martin O., Laval
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:15.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Présenté dans le cadre du Festival des Molières.

Situé en face d’un cimetière, le Café des Sports est le lieu de rassemblement de quelques clients réguliers. C’est également une échappatoire pour les endeuillés qui souhaitent un peu de répit avant de retourner au salon funéraire. L’endroit est tenu par Linda, la propriétaire, qui s’ingère à tout escient dans les conversations de ses clients. Son employée, Josiane, est une serveuse avide de potins qui cherche désespérément l’homme idéal dans les petites annonces du journal. Marcel, client régulier, jouant chaque semaine à la loterie, s’absente depuis quelques jours. On se demande bien pourquoi… Serait-il le mystérieux Montréalais gagnant du loto 6/49 ? Lorsque le corbillard des deux croque-morts excentriques est embouti par un autre véhicule, le Café des Sports devient le théâtre de péripéties plus loufoques les unes que les autres !



festivaldesmolieres.com

  Festival des Molières | Café des sports

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  La singularité est proche
  Burn Out Total
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  Gang de voleurs !
  Ktahkomiq - Compagnie de théâtre Ondinnok
  Sur les rails
  Parfois, la nuit, je ris tout seul
  Les Plaideurs
  Quichotte | Compagnie Ombres Folles
  Eau courante
  Le clan des divorcées



Vos commentaires

Café  
Texte faible .mais la jeune serveuse jouait très bien.. trop de vieilles jokes pour une pièce de théâtre

Gisèle M.
Sam. 9 juin 2012



Bon travail de la part des comédiens.  
Intrigue moyennement intéressante. Le choix de la pièce laisse à désirer. Quelques répliques nous faisant rire. Des situations déjà vues. Beaucoup de travail de la part des comédiens amateurs. Ces mêmes comédiens pourraient capter l'intérêt beaucoup plus dans une autre comédie.

Claire D.
Mer. 6 juin 2012