Génération Danses Urbaines Génération Danses Urbaines 
Danse
Ven. 4 avril 2008 à 19:00
Centre Pierre Péladeau | Salle Pierre Mercure
300, boul. De Maisonneuve E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:28.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Ouverture des portes à 18h, le spectacle commence à 19h et comprend une entracte de 20 minutes avant de se terminer aux alentours de 22h30.

Génération Danses Urbaines est un événement qui réunira un spectacle-compétition présentant différents styles de danses urbaines à la salle Pierre Mercure à Montréal. La forte originalité du concept est de présenter les différents styles de danses, Breakdance, Popping, Krumping, Locking, Danse Hip Hop, tout en y intégrant une compétition entre les genres.

Ce rendez-vous est une croisade pour la maîtrise du mouvement, de l’espace de scène, sa gravité et sans conteste du corps humain. Génération Danses Urbaines conserve la rage, l’instinct, l’énergie qui provoque l’étonnement et l’admiration.

www.generationdansesurbaines.com

  Génération Danses Urbaines

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Brazilian Music in St. Henri Art Studio!
  Gala de lutte NO HARD FEELINGS
  Potluck Littéraire avec Chloé Sainte-Marie
  Soirée poésie Vincent Collard
  11e Combat contre la langue de bois
  Atelier danse Bollywood pour tous!
  Tour guidé du quartier Bonsecours
  Soirée de poésie avec Pascale Cormier
  Atelier pour aider au sommeil et mieux rêver
  Journée Mondiale du livre
  Art Machine, le meilleur cabaret en ville
  Cours de Modèle-vivant
  Soirée de performances slam-poésie
  Modèle-vivant avec musique live
  Rafting à Montreal les rapides de Lachine



Vos commentaires

Bon spectacle mais un peu long  
Personnellement j'ai bien aimé cette compétition de danses urbaines. Toute les troupes étaient excellentes mais j'ai quand même trouvé cela un peu long. Même si les danseurs étaient très bons, je n'étais pas très fou des chanteurs et rappeurs qui étaient là seulement pour étirer le temps du spectacle.

Martin R.
Sam. 5 avril 2008