Concert: L'Homme et son désir  
Musique
Jeu. 13 septembre 2012 à 20:00
Centre Pierre Péladeau | Salle Pierre Mercure
300, boul. De Maisonneuve E., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:30.35$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

De l’écriture vagabonde et enchanteresse de Darius Milhaud à travers la forêt amazonienne, à celle spectaculaire et touchante du Québécois Michel Longtin, en passant par la musique avant-gardiste et palpitante de la compositrice Nicole Lizée, la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) entame tambour battant cette saison et donne de la voix pour charmer son public.

Impressionnantes à voir et entendre, percussions et voix s’en donneront à cœur joie, délivrant un avant-goût du festival MNM 2013, placé sous ce même thème.

Pascale Beaudin, soprano
Marie-Annick Béliveau, mezzo-soprano
Michiel Schrey, ténor
Pierre-Étienne Bergeron, basse
Ben Reimer, batterie
Julien Grégoire, percussions
Sixtrum
Ensemble de la SMCQ
Walter Boudreau, chef

Programme
Darius Milhaud, L’Homme et son désir, op 48 (1918)
Nicole Lizée, The Man With the Golden Arms (création)
Michel Longtin, Lettre posthume de Conrad (2000)



www.smcq.qc.ca

  Concert: L'Homme et son désir

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  CLAP ! Centre de recherche en art clownesque
  Soirée: Quiz de la biodiversité
  Réversible | Les 7 doigts à la TOHU
  Poésie et Open Mic
  Atelier Danse Bollywood pour tous! 7 à 107 a
  Atelier guidé "Méditons ensemble"
  Dubwise Sundays | Reggae Dub Roots
  Emma la clown et Catherine Dolto
  Cocktail Cirquantique Célébration des fêtes



Vos commentaires

Grand concert  
Le concert d'ouverture de la Société de musique contemporaine du Québec est digne d'être classé comme étant un grand concert. Le programme était composé de trois pièces, ma préférée est Lettre posthume de Conrad du compositeur Michel Longtin. Une constance pendant toute la soirée : Une belle harmonie des instruments à vent avec les percussions. Walter Boudreau est toujours très investi dans son rôle de chef.

Daniel L.
Ven. 14 septembre 2012



Grand concert  
Le concert d'ouverture de la Société de musique contemporaine du Québec est digne d'être classé comme étant un grand concert. Le programme était composé de trois pièces, ma préférée est Lettre posthume de Conrad du compositeur Michel Longtin. Une constance pendant toute la soirée : Une belle harmonie des instruments à vent avec les percussions. Walter Boudreau est toujours très investi dans son rôle de chef.

Daniel L.
Ven. 14 septembre 2012



Pas mon genre de répertoire  
J'ai tenté de sortir de ma zone de confort et d'explorer de nouvelles sonorité mais... cela n'a guère plus à mon ouïe. Dommage car il y avait toute une brochette d'instruments sur scène. C'était très cacophonique et à la limite agressant. Je sais maintenant, hors de tout doute, que la musique contemporaine n'est définitivement pas ma tasse de thé.

Jewel
Jeu. 13 septembre 2012