Katia-Marie Germain | Geneviève C. Ferron 
Danse
Ven. 7 décembre 2012 à 19:30
Monument-National | Studio Hydro-Québec
1182, boul. Saint-Laurent, Montréal
  Carte
16.30$ / 19 % de rabais! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Aube de Katia-Marie Germain

Dans un espace visuel et physique finement délimité, des corps entrent et sortent jusqu’à se confondre. L’ambiance sonore est planante, le contact à l’autre sensible et précaire. Aube nous entraîne dans un univers poétique, où les corps et les formes apparaissent et se synchronisent, dans les lueurs du début du jour.

Tout est dit, il ne reste rien de Geneviève C. Ferron

En collaboration avec l’artiste médiatique Alexandre Castonguay

L’installation de lumières de Noël recouvre le plancher. Très, très graduellement elles s’allument et cinq corps s’éveillent. Un phrasé de danse hyper-précis et laborieux se répète. Créant un lien étroit avec le public, cette composition est une méditation sur la vulnérabilité. Une danse intime d’art minimal.

www.tangente.qc.ca

  Katia-Marie Germain | Geneviève C. Ferron

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les 4 haïssables | Ça va fesser!
  Merri dans La Grand'messe
  Le Diable est dans les détails
  Sherlock Holmes contre les incendiaires
  Post humains
  Dans le champ amoureux
  Équilibre | Spectacle équestre
  Table rase
  Une ostie de fin de semaine
  Docteur, j'veux être belle!
  La LNI s'attaque aux classiques
  putes
  Félix et Compagnie: Chansons, humour...
  Indiscrétions publiques 2017
  Conte à rendre (un interrogatoire)



Vos commentaires

Les danseuses de 20 ans  
Si Aube, de Katia-Marie Germain, se passe dans la pénombre, c'est pourtant une révélation; les gestes lents des danseuses, comme une palpitation, prennent leur élan dans ces duos mimétiques aux formes sculptées. Quant à Geneviève C. Ferron alors là chapeau! Esthétiquement séduisantes, le moindre geste de ses sculptures vivantes captent notre attention : Camille Claudel lui envierait les poses de ses danseuses, Edgar Degas moulerait les Danseuses de 20 ans! Une chorégraphe inspirante, au talent certain.

Alain F.
Dim. 9 décembre 2012