Maria Isabel Rondon | Barravento 
Danse
Sam. 22 septembre 2012 à 20:00
MAI (Montréal, arts interculturels)
3680, rue Jeanne-Mance, Montréal
  Carte
18.00$ / 18 % de rabais! (Régulier:22.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Note: Les billets doivent être récupérés au moins 20 minutes avant le début du spectacle. Aucun retardataire n’est admis.

Stationnement difficile. Salle accessible pour les personnes à mobilité réduite (veuillez en aviser la billetterie du MAI au 514-982-3386).

Barravento. Vent à Bahia qui se lève soudainement en mer. Barravento. Métaphore pour le changement, la transition. Barravento. Chorégraphie qui évoque un ailleurs familier et étrange propre à ces mémoires ancestrales. Nouvelle voix en danse sur la scène montréalaise, Maria Isabel Rondon possède déjà une signature unique où fusionnent des éléments de la capoeira, des danses des Orixas – divinités afro-brésiliennes – à un langage résolument contemporain. Ses chorégraphies se démarquent par leurs géométries surprenantes et le caractère animal du mouvement. Danse archétypale, Barravento flirte avec les transes de possession, réminiscence de l’état de confusion qui fait perdre pied à l’initié au candomblé. Danse du clair-obscur, mouvements spasmodiques ou aériens, Barravento joue sur le déséquilibre et l’abandon. La chorégraphe partage la scène avec trois interprètes, et ensemble, ils s’engagent dans une expérience du corps plus grand que nature.

Maria Isabel Rondon amorce sa carrière de danseuse en s’initiant à la capoiera. Au Brésil, elle se spécialise en technique Silvestre et fréquente assidûment les terreiros – maison de candomblé. Diplômée de l’Université d’Ottawa en science des religions, sa formation en danse inclut le ballet classique et la danse contemporaine. Rondon danse pour Carlos Moraes et chorégraphie trois solos : Ogum, Cara et Àguas. La chorégraphe crée ici une nouvelle adaptation de son Barravento, une œuvre primée au 7e concours Mon accès à la scène en 2012.

Avec Myriam Farger, Fedora Mathieu, Mika Lilit Lior

« Elle réussit brillamment le pari délicat de l’élaboration d’une gestuelle personnelle et contemporaine alimentée par les traditions ancestrales sans être limitée par elles. »
– Québec Danse (Montréal)



Barravento: a wind in Bahia that rises suddenly off the sea. Barravento: a metaphor for change and transition. Barravento: a choreography that evokes a familiar and strange elsewhere with distinct ties to ancestral memories. A new figure on the Montreal dance scene, Maria Isabel Rondon already possesses a unique signature in which elements of capoeira and the dances of the Orixas – Afro-Brazilian deities – fuse with a resolutely contemporary language. Her choreographies stand out for their astonishing geometry and the animal nature of their movement. Barravento flirts with trances of possession, reminiscent of the states of confusion experienced by initiates to the religion Candomblé. A dance of chiaroscuro, of spasmodic and aerial movements, Barravento plays on disequilibrium and surrender. The choreographer shares the stage with three dancers; together, they engage in a larger than life experience of the body.

Maria Isabel Rondon began her dancing career in capoiera. In Brazil, she specialised in the Silvestre Technique and was a regular at terreiros – Candomblé houses. A graduate of the University of Ottawa in religious studies, her dance training includes classical ballet and contemporary dance. Rondon dances for Carlos Moraes and has choreographed three solos: Ogum, Cara and Àguas. For the MAI she is premiering a new adaptation of Barravento, a Mon accès à la scène award-winning choreography in 2012.

With Myriam Farger, Fedora Mathieu, Mika Lilit Lior

« Elle réussit brillamment le pari délicat de l’élaboration d’une gestuelle personnelle et contemporaine alimentée par les traditions ancestrales sans être limitée par elles. »
– Québec Danse (Montréal)


  Maria Isabel Rondon | Barravento

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les danses de la mi-chemin 2016
  L’École buissonnière | Pierre-Paul Savoie
  L'Envers de moi
  Moi, petite Malgache-Chinoise
  Voyage dans le Temps
  Forces vitales
  Ciel et cendres - Lucie Grégoire Danse