Habemus Papam | S.T.F.  
Cinéma
Lun. 24 septembre 2012 à 19:30
Salle André-Mathieu
475, boul. de L'Avenir, Laval
  Carte
Gratuit ! (Régulier:6.50$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Au Vatican, un long conclave se conclut par l'élection du cardinal Melville comme nouveau pape. Au moment d'être présenté aux fidèles, Melville est pris d'une crise de panique et s'enfuit dans ses appartements. Un psychanalyste est alors appelé en secret à son chevet. Cependant, devant l'état du patient, le thérapeute confie le cas à son ex-femme, elle-même psychanalyste. Pendant que les cardinaux demeurent cloîtrés au Vatican, Melville profite de sa consultation en ville pour prendre la poudre d'escampette.

V.O. avec S.T.F.
De Nanni Moretti. Avec Michel Piccoli, Jerzy Stuhr, Nanni Moretti et Renato Scarpa. Italie/France. 2011. 102 min. (G)



www.cineclubdelaval.com

  Habemus Papam | S.T.F.

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les Dimanches du Conte au Jockey
  Sortie chic en famille: Le piano muet
  Arbre et Inukshuk - Le chemin qui marche



Vos commentaires

Quand le chapeau ne nous fait pas...  
Effectivement puisque sa sainteté Piccoli était plus un homme a être dirigé qu'un leader spirituelle. Sacré Vatican!! Bien mal en point alors...que faire...passer le ballon au suivant. Pour le meilleur?!?! Reste que cela m'a fait réfléchir sur notre société et nos dirigeants. Effectivement puisque je trouve que sur le grand chéquier de la vie, il y a des pions qui sont des valeurs sûrs et des reines et rois qui eux font durs. À vous d'essayer de sortir vainqueur à votre tour selon vos valeurs fondamentales dans ce jeu de la vie, là ou l'individu seul avec lui-même sait s'il a récolté à la hauteur des efforts de sa labeur. Bonne réflexion à tous!

Jewel
Mer. 28 août 2013



Du grand Piccoli dans ce pape en cavale.  
Sûrement le rôle de sa carrière pour sa sainteté Piccoli. Il a vraiment terminé sa carrière dans un rôle taillé a sa mesure. Critique assez mordante du pouvoir de Nani Moretti et surtout du pouvoir du Vatican qui a dû faire trembler beaucoup d'italiens. La joute de ballon volant entre les cardinaux va surement restée dans les annales du cinéma.

Yves P.
Sam. 29 septembre 2012



Sous-titré, toujours un peu dérangeant  
Cette comédie, n'a pas été tellement comique en fin de compte. Le pauvre homme élu pae, n'était pas fait pour diriger, mais être dirigé... Donc ca a causé probleme du début à la fin, fin qui en soi était d'une platitude déconcertante.

Michel M.
Sam. 29 septembre 2012