La nuit du 16 janvier La nuit du 16 janvier 
Théâtre
Ven. 16 mai 2008 à 20:00
Centre culturel de Beloeil
600, rue Richelieu, Beloeil
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Cette saison, nous avons le plaisir de vous présenter une pièce policière de la romancière américaine Ayn Rand. Après La Bible, c’est l’œuvre de cette dernière qui est la plus lue par les Américains!

Karen et Karl désiraient ardemment vivre une vie hors du commun. Le plan qu’ils avaient élaboré depuis des années était parfait.

Tout était prêt pour le mettre en œuvre la nuit du 16 janvier à New York. La réalisation de ce « rêve américain » devenait possible mais voilà que l’imprévisible se présente et que la roue de fortune s’arrête de tourner. Karen se retrouve au banc des accusés. Un juge, des avocats et des témoins cherchent la vérité.

Cette pièce vous transportera dans l’atmosphère des années 40 où accents de jazz, pouvoir de l’argent, intrigues amoureuses, hypocrisie et puritanisme sont intimement entremêlés.

www.theatredesdeuxrives.org

  La nuit du 16 janvier

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Dis merci | À L'Espace Libre
  Entrez, nous sommes ouverts
  10 ans de mariage !
  La cartomancie du territoire | Espace Libre
  Les Contes des Éperdus
  Jamil
  Le clan des divorcées
  J'Adore
  Black Boys
  Le Conte de Noël de Dickens
  Les parents viennent de Mars, les enfants...
  Théâtre Bluff | Les Hauts-Parleurs
  La dette de Dieu
  P.O.R.N.
  Mesdemoiselles Bubu: Xmas Show



Vos commentaires

Très belle soirée  
Très belle soirée, Les comédiens ont beaucoup de talents.

007celine
Mer. 16 juillet 2008



Nouveauté  
Belle présentation des nombreux comédiens ! J'ai été agréablement surprise par le travail des comédiens et par leurs "chorégraphies".

Denise P.
Jeu. 26 juin 2008



Intrigue non résolue  
On est resté sur notre appétit, ne recevant pas confirmation de qui etait le meurtrier, mais seulement l'acquittement de l'accusé... Les acteurs avaient pas du tout l'air d'amateurs, au contraire, leur jeu etait bien inspiré. Belle soirée.

Michel M.
Dim. 25 mai 2008



L'ennui du 16 janvier  
Ah ! le théâtre amateur… Une troupe compte généralement un ou deux acteurs prêts à faire le saut chez les pros. Les autres jouent mécaniquement, cherchant leur texte qu’ils récitent sans émotion, quand ce n’est d’une caricaturale façon. Ce show-là n’a pas fait exception. Même le coup de théâtre de la fin du premier acte ne nous a pas convaincus de rester pour le second. Et ce n’est pas que l’histoire était dénuée d’intérêt; même que la suite du procès promettait. L’ennui, c’est qu’il y manquait la pièce… à conviction.

Louis S.
Sam. 24 mai 2008