FMA | Les Violons Barbares  
Musique
Ven. 2 novembre 2012 à 20:00
Place des Arts | Cinquième salle
175, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:37.04$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Quel nom inquiétant ! Issus de tribus « barbares », Dandarvaanchig Enkhjargal et Dimitar Gougov unissent leurs instruments bizarroïdes et nous ravissent instantanément vers des terres lointaines aux paysages sauvages. Accompagnés du percussionniste Fabien Guyot, jouant sur tout ce qui est susceptible de produire du son, des tambours africains ou maghrébins aux saladiers et bouillottes, ils offrent une musique indomptée, fascinante pour les mordus de sonorités inédites.

À l’origine, le mot barbare signifiait « l’étranger », celui dont on ne comprenait pas la langue. Or, loin de la rudesse et de la cruauté propres aux barbares issus de notre imagination, ce trio cosmopolite reste fidèle au sens initial du terme et apprivoise le public avec une fusion peu familière, celle d’une musique traditionnelle mongole mêlée aux airs festifs des Balkans. A travers le morin khoor ou « violon cheval », originaire des sociétés nomades de Mongolie, et la gadulka bulgare, dont la forme évoque le rebec médiéval, les violonistes captivent nos sens par des mélodies enlevées, des rythmes galopant avec légèreté et une majestueuse voix aux sons graves.

Une « invasion barbare » qui assiègera Montréal pour la première fois et vous laissera découvrir une musique ancrée dans une tradition millénaire, et pourtant foncièrement contemporaine!



www.violonsbarbares.com
www.festivalarabe.com/main/event/les-violons-barbares-2/

  FMA | Les Violons Barbares

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Michel Mpambara, François Massicotte, ...
  Humour au Helm
  Samedi Rire Pompette
  Couscous Comedy Show
  Les mardis de l'humour au Brouhaha Ahuntsic



Vos commentaires

Magique...  
Un voyage indescriptible guidé par 3 musiciens-chanteurs uniques. J'aurais passé la nuit à les entendre, encore et encore. ENVOUTANT!

Diane M.
Ven. 2 novembre 2012