FMA | Zohreh Jooya & l'Ensemble Afghans  
Musique
Dim. 4 novembre 2012 à 20:00
Place des Arts | Cinquième salle
175, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:37.04$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Talibans, burqa, droits des femmes et guerres sanguinaires, ces rafales d’images que véhiculent les médias au quotidien dissimulent la face cachée de l’Afghanistan, celle d’un patrimoine culturel aux richesses infinies, d’une tradition musicale des plus raffinées d’Asie.

En première en Amérique du Nord, Zohreh Jooya et son ensemble nous donnent l’occasion unique d’explorer la musique interdite d’Afghanistan avec ses chants poétiques, ses envolées mystiques et ses airs populaires cadencés au rythme de la tabla, puisant dans les traditions indo-perses du ghazal et du qawwali.

Mené par la voix envoûtante de Zohreh Jooya, l’ensemble, constitué de virtuoses en exil, tente de préserver le patrimoine musical et artistique d’une tradition ancestrale aux mille et une facettes. Le FMA convie son public à une évasion au cœur des steppes d’Asie centrale, à la rencontre aussi bien musicale qu’humaine de ces « tribus du désert », d’une musique encore inconnue qui saura en séduire plus d’un. Un rendez-vous immanquable!



www.festivalarabe.com/main/event/zohreh-jooya-lensemble-afghan/

  FMA | Zohreh Jooya & l'Ensemble Afghans

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  La vie littéraire
  Théâtre INK – Lignedebus
  Lignedebus
  Le reel de la locomotive
  Le clan des divorcées
  Botox & Silicone
  Mohamed le Suédois
  Les manchots
  Eau courante
  Splendeur du mobilier russe
  La singularité est proche
  Les Fêtes Internationales du Théâtre 2017
  Splendeur du mobilier russe
  La déprime
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...



Vos commentaires

Beau  
L'homme a une très belle voix

Eglal H.
Lun. 5 novembre 2012



Envoûtant!  
Quelle belle musique! Des instruments magnifiques qui nous portent loin, nous font rêver. La musique sufi envoûtante, enivrante! Dommage que je n'ai pas compris la belle poésie de Rumi, un de mes poétes favoris. Une partie du public la comprennait et étaient capable d'accompagner les musiciens en frappant les mains. J'ai adoré.

Cornelia C.
Dim. 4 novembre 2012