FMA | Dahman El Harrachi  
Musique
Ven. 9 novembre 2012 à 20:00
Place des Arts | Théâtre Maisonneuve
175, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:34.74$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Qui représenterait mieux la créativité algérienne que ce bluesman des faubourgs parisiens qui a séduit, bouleversé et remué les consciences de plusieurs générations? Et qui saurait mieux célébrer la légende Dahman El Harrachi que son fils Kamel, digne héritier d’une tradition musicale qu’il perpétue sans répit? Le FMA rend hommage au grand Dahman, auteur de nombreux chefs-d’œuvre dont la chanson « ya rayeh », devenue un succès planétaire après sa reprise par Rachid Taha.

Avec le timbre rauque du père, la même puissance d’interprétation et cette manière unique de jouer de la mandole, Kamel est le continuateur de l’œuvre du maître incontestable du chaâbi, ce style populaire né dans les tavernes et les fumeries de la casbah d’Alger.

Dans cette double soirée où l’Algérie est à l’honneur, la quête des mémoires profondes de Kamel El Harrachi croise celle du chorégraphe Hervé Koubi. Né et élevé en France, Koubi n’apprend qu’à l’âge de 25 ans ses véritables origines algériennes. Il renoue avec son passé et conçoit une création avec douze danseurs algériens : Ce que le jour doit à la nuit allie vision contemporaine et vocabulaire métissé de capoeira et de hip-hop, donnant naissance à une œuvre éblouissante où langage tribal et tendances contemporaines se font écho.

Deux mémoires retrouvées et renouvelées dans un moment de pur bonheur offert au public, nostalgique ou curieux, pour célébrer une Algérie qui se réinvente sans cesse.





www.cie-koubi.com
www.festivalarabe.com/main/event/dahman-el-harrachi-et-leternelle-algerie/

  FMA | Dahman El Harrachi

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Chantons Noël avec Cavelle-Nell Romeo
  Pierre Flynn – Sur la terre
  Les meilleurs hits Soul, Motown et Disco
  Au-delà des frontières
  Mythes et légendes
  Mardis métissés – John Kinsha - Genèse
  John Stowell with the Mike Rud Trio
  Hommage à David Bowie
  Boubacar Traoré
  Un Piano romantique... pour la St-Valentin!
  Colin Hunter
  Quartom – Acte III
  Pike River Blues Band
  The Musical Box
  Guy Lépine



Vos commentaires

Tel père, tel fils  
J'ai adoré la performance de Kamel el Harachi et l'hommage rendu à son père. Par contre, j,ai trouvé la première partie : troupe de danseurs trop longue.

Aâfef L.
Lun. 12 novembre 2012



Genial  
Tres belle soiree, une decouverte de la Choregraphie, un melange de l'orient et de l'occident ainsi de la savoureuse voix de Kamel El Harrachi..Merci pour cette belle soiree..

Katy K.
Sam. 10 novembre 2012



Excellent pour les les mélomanes  
Dahman el Harrachi, l'auteur de ya Rayah, est ressuscité à travers la voix magnifique de son fils. Super spectacle! Que dire de la première partie de plus d'une heure avec de magnifique danseurs, tout simplement subblime. Merci au festival du monde arabe...expérience à renouveler.

Hamid T.
Sam. 10 novembre 2012



Génial!  
Wow!!! Wow et re-Wow!!! C'était vraiment bon! Merci au Festival du monde arabe de nous ramener ces artistes et merci à atuvu de promouvoir la culture.

Hassina K.
Sam. 10 novembre 2012



Pas de regret   
Excellent !!!!! Le public était ravi. Bravo aux artistes, les danseurs de l'art à l'état pur, et Dahmene El Harachi doit être fier de son fils...une soirée inoubliable !

Mia70
Ven. 9 novembre 2012