Hamlet est mort. Gravité zéro  
Théâtre
Mar. 30 octobre 2012 à 20:00
Théâtre Aux Écuries
7285, rue Chabot, Montréal
  Carte
22.00$ / 12 % de rabais! (Régulier:25.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

La fable: Mani et Dani, un frère et une sœur, rendent visite à leurs parents, Karl et Caro, pour l’anniversaire de leur grand-mère maternelle qui fête ses 95 ans. Or, il se trouve que ce jour est aussi celui des funérailles d’un ami, abattu par son père d’un coup de fusil. Le repas de fête est sinistre de même que la rencontre fortuite de Oli et Gaby, avec qui ils formaient jadis un quatuor d’inséparables. Une journée fatale pour tous.

Quand le spectacle commence, tout a déjà eu lieu. Dans un jeu de plaidoyers lourds de sous-entendus, chacun des protagonistes se mêle d’exposer au public le déroulement de cette journée. Mais peut-on dire précisément quand tout cela a commencé ?

Gaétan Paré du Théâtre de la Pacotille s’empare avec fougue de ce texte à l’intelligence et à la structure jouissive qui lui permet de faire éclater la forme de la représentation. Une distribution redoutable l’accompagne dans cet univers qui fait valser les conventions.

Hamlet est mort. Gravité zéro a été écrit en 2007 par l’auteur autrichien Ewald Palmetshofer qui se sert du noyau familial pour exposer le poids des conflits générationnels. Il nomme le vide laissé par l’absence d’idéaux et propose l’expérience de l’inertie. En interrogeant l’origine pour trouver les causes, Palmetshofer expose la difficulté de vivre d’une jeunesse qui peine à s’inscrire dans le monde qui est le sien.

Le texte, par sa déconstruction des conventions de temps, de lieu et d’action, repense la représentation théâtrale et la met en danger, s’inscrivant ainsi dans une dramaturgique résolument contemporaine qui propose une réflexion vertigineuse sur le théâtre.

L’adaptation québécoise qu’en a faite Éric Noël fait résonner le rythme et les sonorités propres au texte dans sa langue d’origine et en accentue la pertinence en l’ancrant dans une réalité très proche de nous.



Texte: Ewald Palmetshofer
Mise en scène: Gaétan Paré
Avec:
Sébastien Dodge - Mani (le frère)
Eve Landry - Dani (la sœur)
Dany Boudreault - Oli (un ami)
Sophie Cadieux - Gabi (une amie)
Normand Daoust - Karl (le père)
Monique Spaziani - Caro (la mère)

Traduction: Laurent Mulheisen
Adaptation: Éric Noël
Dramaturgie: Sara Fauteux
Assistance à la mise en scène et régie: Camille Gascon
Scénographie: Morgan Guicquero
Costumes: Linda Brunelle
Éclairages et direction de production: Marie-Aube Saint-Amant Duplessis
Assistance à la production: Anne-Sarah Gendron
Direction technique: Catherine Moisan

www.auxecuries.com

  Hamlet est mort. Gravité zéro

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le clan des divorcées
  Ai-je du sang de dictateur?
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Dans la tête de Proust
  Gloucester - Délire shakespearien
  Les habits de sa majesté
  La singularité est proche
  Jeannot dans la tempête
  10 ans de mariage !
  Les monologues du vagin
  Crudités
  No strings (attached)
  Histoires de Fins
  Cabaret Tollé
  Toute femme est une étoile qui pleure