Cinemania | 38 Témoins   
Cinéma
Lun. 5 novembre 2012 à 09:00
L'Impérial
1432, rue Bleury, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:12.50$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Au retour d’un voyage d’affaires en Chine, Louise (Sophie Quinton) est étonnée de trouver sa petite rue du Havre transformée en scène de crime après le meurtre d’une jeune femme. Qui plus est, des 38 témoins potentiels, personne ne se manifeste, le meurtre ayant été commis, curieusement, alors que le voisinage entier était endormi. Pierre, le mari de Louise (Yvan Attal), travaillait au port, selon ses dires. Tandis que la police et les médias poursuivent l’enquête, Louise rêve que son époux, habituellement si taciturne, lui fait d’étranges révélations...

Le cinéaste belge Lucas Belvaux (LA RAISON DU PLUS FAIBLE, présenté à CINEMANIA en 2006) est de retour avec ce drame bouleversant adapté d’un roman de Didier Decoin, lui-même inspiré du meurtre sordide de Kitty Genovese en 1964. Puissante méditation sur la honte, la culpabilité et la responsabilité sociale, 38 TÉMOINS a des allures de polar aussi tendu que touchant, évocateur des enquêtes de l’inspecteur Maigret de Georges Simenon.



Le Monde, Le Nouvel Observateur et ELLE sont parmi les publications importantes à avoir accordé 5 étoiles au film, qui a également ouvert le prestigieux Festival de Rotterdam en 2012. Le Hollywood Reporter déclarait à son sujet : « Voici un film d’auteur qui mérite la plus grande diffusion possible. »

2012 FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE ROTTERDAM
SÉLECTION OFFICIELLE
PRIX DE LA CRITIQUE

2012 FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE DURBAN

www.festivalcinemania.com

  Cinemania | 38 Témoins

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Sortie chic en famille: Le piano muet
  Arbre et Inukshuk - Le chemin qui marche
  Les Dimanches du Conte au Jockey



Vos commentaires

Quelqu'un d'autre va s'en occuper !  
J'avais déjà lu le livre de Didier Decoin il y a quelques mois. J'étais restée avec ce sentiment que dans la foule, dans le regroupement anonyme, ce n'est pas certain que de l'aide sera donnée à une personne en ayant besoin. Et encore moins dans la nuit alors que cette personne dérange le calme ambiant et que les cris sont stressants. Lorsque chacun se dit que quelqu'un va s'en occuper et que nous sommes le quelqu'un de l'autre et bien ça ne bouge pas. Le film ,excellents comédiens, rythme lent, ambiance lourde, est très bon.

Sylvie D.
Jeu. 8 novembre 2012