Douze Hommes en colère 
Théâtre
Sam. 17 novembre 2012 à 16:00
Théâtre Denise-Pelletier | Salle Denise-Pelletier
4353, rue Sainte-Catherine E., Montréal
  Carte
30.00$ / 25 % de rabais! (Régulier:39.95$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Huis clos entre les jurés du procès d’un adolescent accusé d’avoir poignardé son père. Un verdict de culpabilité entraînera la peine de mort. Toutes les preuves accusent le suspect. Pourtant lors du vote qui doit décider du verdict final, un juré ne lève pas la main pour le désigner coupable. Sa raison: « il n’est pas sûr ». Et le débat s’enclenche… Un suspense qui tient en haleine du début à la fin.

Distribution
Sylvio Archambault, Jacques Baril, Yves Bélanger, Vincent Bilodeau, Jean-François Boudreau, Olivier Courtois, Edgar Fruitier, Jean-Bernard Hébert, Dany Michaud, Jean-Marie Moncelet, Stéfan Perreault, Marcel Pomerlo et la voix d’Albert Millaire

Concepteurs et collaborateurs artistiques
Olivier Berthiaume, Mario Bouchard, Stéphane Girouard, Pascal Harvey, Guy Simard, Mireille Vachon

De: Reginald Rose
Traduction: Claude Maher
Mise en scène: Jacques Rossi
Durée: 2h30 (entracte inclus)

Une production de Jean-Bernard Hébert inc. présentée par le Théâtre Denise-Pelletier

www.denise-pelletier.qc.ca

  Douze Hommes en colère

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Pierrot Fournier chante Brel
  Hommage à Bob Marley
  Les Choralies
  Hommage à Radiohead - Idioteque
  Christine Tassan Trio Jazz Manouche
  Noël... sous les chandelles!
  Quartom – Acte III
  Un Piano romantique... pour la St-Valentin!
  Trio Fibonacci | Noël en trio
  Tableaux Op.1: Nørre/Etienne Mason/viñu
  Par 5 chemins | Guillaume Martineau
  FSM | Pour le meilleur des mondes
  Sing-Along Messiah / Le Messie d'Händel
  Chantons Noël avec Cavelle-Nell Romeo
  Steve Rowe



Vos commentaires

Solide distribution  
Excellente pièce que cette adaptation de 12 hommes en colère. Malgré un léger décalage dans le ton (surtout causé par la différence d'accent), le jeu des acteurs est impécable. Le texte est toujours d'actualité et la pièce nous fait réfléchir et discuter longtemps après.

Anne-Laure S.
Lun. 10 décembre 2012