Nécropoles Nécropoles 
Théâtre
Dim. 1 juin 2008 à 22:00
Église Saint-Eusèbe-de-Verceil
2151, rue Fullum, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Exposition: 21h00
Performance: 22h00

Fidèle à sa démarche de mise en valeur des lieux hors circuit, le groupe investit l'espace de l'église par la gestuelle, la voix, les artefacts, les vidéos, et bien sûr la musique. Sythèse de deux ans de recherches sous la forme de work in progress, Nécropoles rassemble dans un univers poétique les questionnements de nos contemporains en échos à la sagesse millénaire.


Farine Orpheline cherche ailleurs meilleur

Farine Oprheline cherche ailleurs meilleur est un groupe de créateurs pluridisciplinaires qui occupe des trous du tissu urbain pour y mettre en relief la vie avec une action artistique et sociale. Le collectif s'est d'abord créé autour d'un intérêt commun pour les lieux industriels désaffectés. Ces espaces d'exploration de l'imaginaire évoquent la génèse de leur nom et de nombreux projets. Friche industrielle abandonnée, terrain vague, hôpital psychiatrique, bateau, musée et quartier urbain font partie de ces lieux que Farine Orpheline a explorés dans un processus de résidence in-situ.

En partageant des espaces, outils, idées et savoir-faire, Farine Orpheline définit l'interdisciplinarité par un processus où chaque créateur utilise tous les médiums impliqués pour créer une oeuvre. Le collectif développe chaque projet du début à la fin dans toutes ses dimensions. Avec une approche à la fois documentaire et poétique, Farine Orpheline explore l'archéologie du doute, l'histoire du banal, l'architecture du fragment et autres sciences exactes.

www.farineorpheline.qc.ca

  Nécropoles

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Crudités
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Cabaret Tollé
  10 ans de mariage !
  Dans la tête de Proust
  Les habits de sa majesté
  Histoires de Fins
  Jeannot dans la tempête
  La singularité est proche
  Le Sapin de Noël
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Le clan des divorcées
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Les monologues du vagin



Vos commentaires

Parfois c'est mieux à deux.  
Une création par la gestuelle, la voix, les artefacts, les vidéos, et bien sûr la musique tellement lourde et sombre. Mais une création ambitieuse et travaillée. Par contre quand les lumières se sont allumées j'avais l'impression d'avoir assisté à une trop longue introduction, tout simplement. J'aurais eu besoin de partager après cette heure si chargée en créativité, en lourdeur et en questionnement. Mais j'avais hâte de sortir de cette église sombre. Heureusement que mon invité avait décommandé, j'ai bien peur qu'il aurait peu aprécié. Pour ce qui est du pointage demandé plus bas, c'est difficile et surtout désagréable d'accorder des points sans question !

Chantal
Sam. 31 mai 2008