L'enfant revenant de Suzie Bastien L'enfant revenant de Suzie Bastien 
Théâtre
Mar. 27 mai 2008 à 16:00
Place des Arts | Claude-Léveillée (Studio-Théâtre)
175, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:12.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Mise en lecture de René Richard Cyr.
Avec Christian Baril, Émilie Bibeau, Daniel Gadouas, Ève Gadouas, Éric Paulhus et Monique Spaziani.

Les mots du théâtre / L'enfant revenant de Suzie Bastien

Lecture publique de L'enfant revenant.

Une mère qui rêve d'être enlevée par un camionneur, un père qui dort tout le temps, un fils qui se prend pour Kurt Cobain, une fille qui voudrait vivre dans la télé. Voici une famille qui a perdu un de ses membres, il y a 20 ans. On s'apprête à souligner cet anniversaire et un homme arrive dans la maison, sans crier gare. Il dit qu'il est Sami, l'enfant autrefois perdu. Quel sens donner à ce jour si ce n'est plus celui de la disparition? Et puis, est-ce vraiment Samuel qui est revenu?

  L'enfant revenant de Suzie Bastien

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Soul, Motown, Funk & Groove
  Leaf
  Les Légendes de la Salsa
  Éman Blu & Mimo
  Los Van Van
  Josh Rager
  Parc X Trio
  Olivia Maisel
  Une Soirée Soul, Motown et Disco
  Ben Racine Blues Band
  Chanson latino-américaine
  Mozart… au bowling!
  Une Soirée Soul, Motown et Disco
  Sin Bandera
  Jessica Vigneault et Jean-Michel Pilc



Vos commentaires

Un point de vue inédit  
En tant que société, beaucoup de notre quotidien parle d’enlèvement, de séquestration, de fugue et d’autres drames…mais qui sont rarement abordés au théâtre. Sujet tabou s’il en est, mais qui néanmoins tapisse notre réalité actuelle. À travers ce texte que je qualifierais d’original, compte tenu du sujet et de l’angle choisi pour le traité, Suzie Bastien a su nous amuser, nous faire rire tout en nous invitant dans le salon d’une famille bouleversée par un drame. Drame qui avec les années a emmené une sclérose émotive chez chacun des membres de cette drôle de famille. Ces personnages deviennent attachants… Néanmoins, la fin me laisse un peu froide de par sa fermeture…

Esther
Mer. 28 mai 2008