Foutrement  
Danse
Mer. 5 décembre 2012 à 20:00
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

AVERTISSEMENT Cette pièce comporte des scènes de nudité pouvant choquer certaines personnes.

Foutrement évoque l’infidélité des hommes et des femmes soumis à la tentation, aux pulsions instinctives. Trois interprètes, un homme et deux femmes, amoureux, tiraillés, blessés, trahis, exhibent des corps affaissés sous le poids des désillusions amoureuses. Quand la passion l’emporte sur la raison, la confusion mêle amour et sexe, le jeu de la séduction s’ajoute au jeu de l’interdit. Tous en jouissent, tous en souffrent.

Composé en tableaux appuyés par la lumière et la musique, Foutrement intègre des mouvements d’influences classiques à l’approche contemporaine et lie une gestuelle parfois lyrique, parfois abrupte.

Chorégraphe: Virginie Brunelle
Danseurs: Isabelle Arcand, Claudine Hébert et Simon-Xavier Lefebvre

Présenté dans le cadre de la série Voix de femmes.

AVERTISSEMENT: Cette pièce comporte des scènes de nudité pouvant choquer certaines personnes.



www.virginiebrunelle.com

  Foutrement

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Trois | Paul-André Fortier
  Would
  Les Oracles
  Tropik'Halloween v8
  Complexe R
  Fame Prayer / Eating
  No Nationalism
  Rewriting Distance Guy Cools + Lin Snelling
  Sang Bleu
  Tout ce qui va revient
  Ruminant Ruminant
  Soirée Flamenca
  Major Motion Picture



Vos commentaires

Danses très physiques sur fond de pulsions sexuelles.  
Les protagonistes excellent et se donnent à fond de train dans cette démonstration de tiraillements sexuels et d'amours fragiles. Par contre, leurs mouvements sont très répétitifs et on en vient à espérer la fin du spectacle. La musique est un peu trop classique et pas assez rythmée.

Denis B.
Mer. 5 décembre 2012