Le rêve américain  
Musique
Sam. 19 janvier 2013 à 20:00
Musée des beaux-arts de Montréal | Salle Bourgie
1339, rue Sherbrooke O., Montréal
  Carte
17.50$ / 50 % de rabais! (Régulier:35.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Gabriele Hierdeis (soprano allemande) et l’Ensemble Caprice vous présentent le concert Le rêve américain.

Plongez dans l’univers du nouveau monde et découvrez les œuvres qui ont fait le voyage jusqu’aux États-Unis au 18ème siècle. Au programme des pièces de J.CH. Bach, Haendel et J. Hewitt interprétées par l’Ensemble Caprice et la soprano allemande Gabriele Hierdeis.

www.ensemblecaprice.com

  Le rêve américain

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  10 ans de mariage !
  Cabaret Tollé
  Joyeuse Matinée de Noel
  Mes enfants n'ont pas peur du noir
  Le saut du lit
  Le Sapin de Noël
  Le clan des divorcées
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Les monologues du vagin
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Macbeth de William Shakespeare
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Gloucester - Délire shakespearien
  Crudités



Vos commentaires

Un beau grand rêve!  
Pour la première fois, nous avons assisté à un concert à la désormais célèbre Salle Bourgie. Quelle belle salle. Le très bon concert de l'Ensemble Caprice portait sur la vie musicale à Boston au 18e siècle. Les musiciens sont remarquables. La soprano Gabriele Hierdeis n'a pas chômé car elle a magnifiquement chanté dans plusieurs pièces mises au programme.

Daniel L.
Lun. 21 janvier 2013



Concept intéressant  
Ce concert de musique baroque interpérté sur instruments anciens, était présenté à la Salle Bourgie du MBAM ouverte il y a tout juste un an. On y présentait et commentait des oeuvres en vogue au 18ième siècle comme si on était ans un salon de Boston et je dois dire que je me suis agréablement prêtée au jeu. BIen que la justesse des vents laissait parfois à désirer et que quelques petites bavures techniques se sont manifestées ça et là, le concept était agréable et le chef pourvu d'un excellent talent d'animateur. Le point fort de la soirée était sans aucun doute la soprano invitée qui a remplacé à la toute dernière minute celle prévue au programme. La programmation originale m'a fait découvrir des oeuvres que je ne connaissais pas. Les cordes formait un ensemble très homogème et solide et mon regret est de ne pas avoir eu le privilège d'entendre le violon solo... en solo.

Chantal S.
Dim. 20 janvier 2013