Pour un oui ou pour un non  
Théâtre
Mar. 5 février 2013 à 20:00
Théâtre Prospero
1371, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:32.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Deux amis de longue date, une conversation innocente, une intonation… une syllabe étirée… un accent dans la prononciation de « c’est biiien… ça ». À peine un soupçon de condescendance mais le doute a tracé une fissure sur l’écran des plus intimes convictions affectives. Et voilà enclenché le processus de mise à mort d’une très ancienne amitié.

Avec un humour implacable, Nathalie Sarraute explore ici un drame cruellement banal, quotidien et universel. Qui n’a pas ressenti le cataclysme intérieur que provoque le ton condescendant d’un ami proche? On ne peut que s’identifier aux personnages de Sarraute et rire de nous avec eux.

Pour un oui ou pour un non est un spectacle drôle et terriblement juste sur la solitude et la fragilité de nos rapports avec les autres, sur la part d’ombre dans l’amitié et l’amour, sur le besoin douloureux de reconnaissance et la violence de nos rapports avec autrui.

Mise en scène de Christiane Pasquier
Avec:
Marc BÉLAND
Vincent MAGNAT
Julie SAINT-PIERRE
François TRUDEL

Voici la critique de la pièce « Pour un oui ou pour un non » d'Alice Côté Dupuis, collaboratrice du webzine culturel Bible urbaine.

www.theatreprospero.com

  Pour un oui ou pour un non

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Poésie et Open Mic
  Soirée: Quiz de la biodiversité
  Emma la clown et Catherine Dolto
  Réversible | Les 7 doigts à la TOHU
  Dubwise Sundays | Reggae Dub Roots
  Atelier guidé "Méditons ensemble"
  Rendez-vous voyage: Partir à Vélo
  CLAP ! Centre de recherche en art clownesque
  Cocktail Cirquantique Célébration des fêtes
  Atelier Danse Bollywood pour tous! 7 à 107 a



Vos commentaires

Agréable moment de théâtre.  
Marc Béland est toujours aussi bon et intense de plus la pièce m'a fait découvrir son compagnon de jeu Vincent Magna que j'ai aussi bien aimé. je conseille la pièce..

Manon D.
Lun. 18 février 2013



Du théâtre à son meilleur.  
Un homme veut mettre fin à une amitié de longue date mais il a besoin de l'assentiment des autres pour ne pas que l'on dise de lui qu'il n'est pas fiable. Son ami ne comprend les distances qu'il prend depuis un certain temps et lui demande des explications qui vont les entraîner sur une pente glissante de justification et récrimination l'un envers l'autre. C'est du bonbon. Le texte est béton et c'est interprété magistralement par deux comédiens hors-pair.

Denis B.
Sam. 9 février 2013



Moi un peu décue, mon ami a été ravi...  
Enfin, j'ai pu aller voir cette piece et surtout redécouvrir Marc Béland! J'ai aimé l'écriture, le propos, le message, ce que l'auteure impliquait etc.., bref j'ai globalement aimé cette piece mais je l'ai trouvé un peu expeditive (55 minutes) et malheureusement j'ai moins apprécié le jeu de Marc Béland, le ton de son jeu plus exactement.. Je sais que c'est un choix artistique et d'ailleurs, mon ami a adoré sa performance tout comme les mots de Nathalie Sarraute qu'il a qualifiés de 'sublimes', donc je conclurais qu'il s'agissait simplement d'une question de sensibilité au sujet. En tout cas, merci Atuvu encore une fois !! Je suis vraiment ravie d'avoir vu 'Pour un oui ou pour un non'!!

Murielle H.
Jeu. 7 février 2013



Texte très fin, bien rendu  
Il s'agit d'une confrontation entre 2 amis de toujours, qui part d'un malaise et se termine par un échange de "4 vérités". Le texte de Nathalie Sarraute est très fin et très vrai. Les 2 comédiens le jouent très bien. C'est à la fois drôle et touchant. Très beau spectacle.

Michel G.
Mar. 29 janvier 2013



Une soirée mitigée  
J'ai quand même appréciée ma soirée : c'était une première au théatre Prospero et donc contente de la découverte. Maintenant pour ce qui est de la pièce je suis mitigée: le thème était intéressant c'est d'ailleurs ce qui m'a attiré, les acteurs bon dans l'ensemble mais C'est le texte qui ne m'a pas accroché. Aurai-je besoin de le voir deux fois ?

Jasmine L.
Dim. 20 janvier 2013