Marcel Sabourin  
Divers
Mar. 16 avril 2013 à 19:30
Théâtre Outremont
1248, av. Bernard O., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:21.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Comédien aux mille facettes, Marcel Sabourin a fait ses débuts en 1951, avec la Roulotte. Au fil de sa riche carrière, il a incarné des personnages attachants de notre panorama télévisuel, notamment dans La ribouldingue, S.O.S. J’écoute et L’Amour avec un grand A (de Janette Bertrand), et plus récemment, les Parent et Toute La Vérité.

Acteur phare du cinéma québécois, il compte plus de cinquante films à son répertoire dont Deux femmes en or, Le temps d'une chasse, Jésus de Montréal et l'inoubliable J.A. Martin, photographe, qu'il a co-scénarisé avec Jean Beaudin et qui a remporté le Prix œcuménique du festival de Cannes. Entre 1966 et 1990, il a aussi co-scénarisé plusieurs œuvres dont Il ne faut pas mourir pour ça, de Jean-Pierre Lefebvre, et Cordélia, de Jean Beaudin.

Comme dramaturge, Marcel Sabourin, à deux reprises, a collaboré avec Gilles Vigneault. Il a également écrit plusieurs chansons de Robert Charlebois (Tout écartillé; Chu ’dans ; etc.). C’est lui qui fait la narration de J’ai La mémoire qui tourne, à Historia. Un des entraîneurs pionniers de la Ligue Nationale d'Improvisation (LNI) il a depuis une cinquantaine d’années mené une carrière d’enseignant en improvisation et scénarisation pour le cinéma. Son parcours est ponctué de prix, d'honneurs et de récompenses pour l'ensemble de son travail.

Venez entendre un monument de notre paysage québécois, se raconter, nous émerveiller!



www.theatreoutremont.ca

  Marcel Sabourin

Inscription
Fil culturel | Divers

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Christine Tassan Trio Jazz Manouche
  Par 5 chemins | Guillaume Martineau
  Les Murènes
  Le meilleur des années 60
  Mardis métissés – John Kinsha - Genèse
  MIGUEL DE ARMAS LATIN JAZZ QUARTET
  Un Piano romantique... pour la St-Valentin!
  Les tireux d'roches
  Chantons Noël avec Cavelle-Nell Romeo
  Le grand bal de Noël – Jeunesses musicales
  JAMES GELFAND & JEAN-PIERRE ZANELLA QUARTET
  Hommage à David Bowie
  Quartom – Acte III
  Lukas Geniušas
  Colin Hunter



Vos commentaires

Un peu éparpillé mais bon...vu son âge LOL  
Je pensais qu'à priori il parlerait plus de théâtre alors oh-la-la quelle surprise. On se serait cru à un cours de science (des atoms, des planètes, une galaxie, de l'infiniment petit à son antipode, l'immensité) bref de quoi déstabiliser n'importe qu'elle spectateur. Dommage car effectivement plusieurs personnes ont quittées à l'entracte (dont mon invitée). La 2e partie fut mieux concentrée (12 règles d'or à suivre au quotidien, lesquels sont assez élémentaires cher Watson), mais bon...je trouve Marcel Sabourin excellent dans son rôle de Juge Régimbald à la retraite et père du procureur Sylvain Régimbald dans le téléroman Toute la vérité. Et cet homme a tant d'années d'expérience (plus de 50 ans de métier autant à la radio, au théâtre, au cinéma qu'à la télé). Alors peu importe ce qu'il dit, on écoute la sagesse de ce monument théâtral qui d'ailleurs est très allumé et en forme du haut de ses 78 ans. Merci Marcel pour ta générosité en ton excellent sens de l'humour. T'es pas toujours facile à suivre mais certes de bon conseil :)

Jewel
Lun. 22 avril 2013



Très bon!  
Un gros merci pour cette soirée. Très captivant, il a une très bonne philosophie de la vie. Nous avons passé une très belle soirée. Nous connaissions Marcel Sabourin par le biais de la télévision comme acteur, mais pas comme conteur philosophe à partir du fauteuil de son salon.

Nathalie G.
Dim. 21 avril 2013



Incohérent  
J'allais là avec de désir d'écouter un de mes acteurs favoris se raconter, je pensais en tirer des leçons de vie. J'en suis sorti déçu et attristé de voir un homme un peu perdu dans ses croyances et sa désorganisation mentale. Le son était inégal, du fait qu'il déplaçait son micro continuellement, je perdais souvent le sens de ses phrases. Merci, Roger

Polyvalent7
Mer. 17 avril 2013



Une p'tite vite  
Monsieur Sabourin avec un M - majuscule qui s'impose ! Quel folie ! Quel rythme effréné intellectuel ! Quelle sagesse. Quel rafraîchissement ! Je suis arrivé là sans trop savoir ce qui m'attendait ! J'avais eu une dure journée ...Ses histoires, ses p'tites vites ont fait en sortes qu'elles ont répondu à mes questions du jour. Mille mercis monsieur Sabourin. Longue vie ! Merci d'être ce que vous êtes et de permettre d'être ce que nous sommes avec nos différences !

Normand L.
Mer. 17 avril 2013