5e Route Bleue et Peter Herbert | L'OFF Festival de jazz de Montréal 5e Route Bleue et Peter Herbert | L'OFF Festival de jazz de Montréal 
Musique
Mar. 17 juin 2008 à 20:00
Le Lion d'Or
1676, rue Ontario E., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:25.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

La 5e route bleue est le rendez-vous de quatre musiciens et improvisateurs provenant des milieux de la musique orientale, la musique improvisée et le jazz. Entre improvisations libres et compositions arabo-occidentales, écrites par Katia Makdissi-Warren, les musiciens expriment leur propre vision de la rencontre des musiques du Moyen-Orient et de l’Occident. Le résultat est saisissant de beauté.

Katia Makdissi Warren : composition
Marianne Trudel : piano
Ismael Fencioglu : oud et voix
Peter Herbert : contrebasse
Patrick Graham : percussions

www.makdissiwarren.com

Deuxième partie
Miles Perkin - Common Thread
The guessing game

Dirigée par le prolifique contrebassiste Miles Perkin, la musique de ce sextuor oscille entre la liberté de l’improvisation et la structure du matériel écrit. L’instrumentation originale pousse à la recherche de textures sonores inédites et envoûtantes portées par une écriture authentique et touchante.

Sarah Page : harpe
Chet Doxas : clarinette et saxophone ténor
Erik Hove : saxophone alto
Joe Grass : guitare, dobro et mandoline
Miles Perkin : contrebasse et voix
Thom Gossage : batterie et percussions

www.milesperkin.com

www.lofffestivaldejazz.com

  5e Route Bleue et Peter Herbert | L'OFF Festival de jazz de Montréal

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le grand bal de Noël – Jeunesses musicales
  Une soirée Soul, Motown et Disco
  Colin Hunter
  Hommage aux Colocs
  Un Piano sous les chandelles... à Ottawa
  Distant Echoes
  Ben Racine Blues Band
  Mardis métissés – Queen Ka - Le cocon
  Pierrot Fournier chante Brel
  Hommage à Bob Marley
  Sarah MK
  Hommage à Nirvana
  Hommage à Metaliica
  Nomad'Stones au Groove Nation
  Taurey Butler Trio



Vos commentaires

Une merveille à découvrir!  
Plus qu'un vague essai de rencontre entre deux cultures, la musique de ces quatre improvisateurs et interprètes guidés par la compositrice Makdissi Warren est une création unique. Compositrice surprenante qui puise tant dans la tradition du oud, que dans le jazz et nous rappelle parfois avec le frottement des marteaux de pianos que John Cage a aussi laissé une empreinte sans que cela nous arrache l'oreille. Musique très construite et laissant une grande place à la qualité d'improvisation de ses musiciens, la magie de l'impro était au rendez-vous en douceur et en contraste. Le talentueux Autrichien Peter Herbert, contrebassiste s'en est allé de tous ses élans. La pianiste Mariane Trudel, a répondu de façon somptueuse ainsi que le joueur de oud Ismael Fencioglu. L'accompagnement du percussioniste Patrick Graham a donné une couleur suave à l'ensemble. En bref, inutile désormais d'aller voir ailleurs chez les disquaires d'importation (ECM,par exemple) quand nous avons ce talent à porter de main! À quand l'album?

Natalie M.
Jeu. 19 juin 2008



Un spectacle de toute beauté !!  
Quatre musiciens hors-pair nous ont démontré une fois de plus à quel point les musiques occidentale et orientale étaient complémentaires. Le contrebassiste autrichien Peter Herbert, invité de marque de 5e Route Bleue, a réalisé un show extraordinaire en maniant son instrument comme personne avant lui, tour à tour percussion, basse ou violon oriental... Les envolées improvisées des musiciens complétaient à merveille l'écriture originale de Katia Makdissi Warren, avec une mention spéciale pour Ismael Fencioglu, dont la dextérité au oud et la voix suave relevait encore un peu plus la beauté de ce spectacle. C'était un merveilleux concert qui nous a fait vibrer et voyager à travers les musiques du monde. Bravo !!!

Marylène F.
Mer. 18 juin 2008



Très bonne 1ère partie  
La 1ère partie était excellente, une vraie invitation au voyage ! La 2ème en revanche était trop expérimentale à mon goût, j'ai souvent décroché mais il y avait quelques très bons moments avec des influences indiennes par exemple.

Stéphanie D.
Mar. 17 juin 2008