Frankenstein 
Théâtre
Sam. 16 mars 2013 à 16:00
Théâtre Denise-Pelletier | Salle Fred-Barry
4353, rue Sainte-Catherine E., Montréal
  Carte
30.00$ / 25 % de rabais! (Régulier:39.95$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Dieu créa l’homme à son image et l’homme se prit pour un dieu et voulu se recréer lui-même… Nick Dear, dans cette nouvelle adaptation théâtrale de Frankenstein, a brillamment épuré l’œuvre de Mary Shelley pour aller à l’essentiel: la responsabilité scientifique, la négligence parentale, la nature du bien et du mal, la différence. La fabuleuse aventure entre un scientifique obsessionnel et sa Créature qui exige de son créateur le droit d’exister et d’aimer.

De Nick Dear d’après le roman de Mary Shelley
Traduction: Maryse Warda
Mise en scène: Jean Leclerc
Distribution
Danièle Belley, Jean-Jacqui Boutet, Pierre Chagnon, Pierre Collin, Catherine Hughes, Linda Laplante, Éliot Laprise, * Christian Michaud, * Étienne Pilon, Meggie Proulx-Lapierre, Éva Saïda, Nicola-Frank Vachon

* Christian Michaud et Étienne Pilon joueront en alternance les rôles du Dr Victor Frankenstein et de la Créature.

Concepteurs et collaborateurs artistiques
Michel Gauthier, Luce Pelletier, Sonoyo Nishikawa, Paul Baillargeon, Lydia Wagerer, David Leclerc, Élène Pearson et Frédéric Guay



  Frankenstein

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les monologues du vagin
  Comme un grand trou dans le ventre
  Jeannot dans la tempête
  Vénus à la fourrure, de David Ives
  Mohamed le Suédois
  L'Éveil
  Botox & Silicone
  Un soir à Paris
  Histoires de Fins
  Les habits de sa majesté
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  10 ans de mariage !
  Je suis un arbre sans feuille
  La singularité est proche
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville



Vos commentaires

Une production monstre!  
Quelle mise en scène remarquable que nous offre Jean Leclerc dans cette production monstre! Le décor et ses changements, la musique et son enrobage, les costumes, jusqu'à l'éclairage, tout concours dans ce Frankenstein à séduire le spectateur. Il se laisse prendre au jeu : certaines spectatrices pleureront tandis que les hommes dissimuleront un pincement au cœur. Je ne serais guère étonné de constater, chez la clientèle enfantine et adolescente, un début de passion pour l'univers théâtrale tant elle doit être ébahie par la beauté de la scène et se sentir interpeller par le jeu, un tantinet caricatural, des comédiens.

Alain F.
Dim. 7 avril 2013



Excellent  
J'ai adoré tout dans cette pièce.

Diane M.
Sam. 6 avril 2013