Yerma   
Théâtre
Jeu. 14 mars 2013 à 20:00
Conservatoire d'art dramat. | Salle Jean-Valcourt
4750, av. Henri-Julien, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:28.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Instructions de récupération spéciales. Lisez bien votre reçu de réservation.

Avide d’amour, en quête d’un sort meilleur, Yerma porte à bras-le-corps son désir d’enfanter. Déchirée entre Victor, le père secrètement voulu pour ses enfants, et Juan, le mari platonique, elle est réduite à l’impuissance et se consume tragiquement. Forcée d’admettre la stérilité de sa vie, Yerma voit son instinct maternel se transformer en force meurtrière.

Après le succès audacieux de Noces de sang au Théâtre Prospero, Camera Obscura poursuit son Triptyque Lorca et célèbre ses dix ans de création en plongeant dans la tragédie féminine de ce grand auteur contemporain pour qui la révolte est gage de salut. Créée en 1934, en pleine montée de l’extrême droite espagnole, Yerma porte l’emblème d’une génération guerrière dont le corps est persécuté par l’imagerie sociale et les pulsions passionnelles. Jouer Yerma aujourd’hui, c’est donner la parole aux marginaux et aux démunis qui choisissent la souff rance plutôt que l’abdication, qui se battent sans avoir la possibilité de changer leurs conditions.

Le Théâtre Camera Obscura se consacre à la création de poèmes scéniques pluridisciplinaires basés sur le mouvement et l’image. Il présente un théâtre du corps ouvert sur le rêve et l’univers féminin, cherchant à entrer dans le territoire intime du spectateur en lui offrant une expérience sensitive unique.

10 ans de création, et toujours ce plaisir de l’image, cette poésie visuelle et corporelle.

www.theatrecameraobscura.com

  Yerma

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Jeannot dans la tempête
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Crudités
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  La singularité est proche
  Les monologues du vagin
  Gloucester - Délire shakespearien
  Les habits de sa majesté
  10 ans de mariage !
  Dans la tête de Proust
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Cabaret Tollé
  Histoires de Fins
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Ai-je du sang de dictateur?



Vos commentaires

On se laisse prendre au jeu!  
Un texte fort, une interprétation juste et des plus crédibles de sorte qu'on se retrouve en bout de course à fleur de peau. Une note toute spéciale à cet égard à Suzanne Garceau et Daniel Gadouas. Mon invité et moi avons tout simplement adoré cette pièce. Bravo!

Celine L.
Lun. 1 avril 2013



Impressionnant  
Un texte fort, une justesse d'interprétation qui nous mettait à fleur de peau. Une note toute spéciale à Suzanne Garceau et à Daniel Gadouas. Bravo! Mon invité et moi avons adoré!

Celine L.
Lun. 1 avril 2013



Partage intime  
Beau texte sur la connaissance et accomplissement de soi et la difficulté d'atteindre le but et la plénitude de son existence. Toujours très actuel. Le studio intime dans lequel la pièce est jouée nous donne l'impression d'en faire directement partie. Jeu magnifique des comédiens et quel plaisir de retrouver Daniel Gadouas.

Ruth P.
Dim. 31 mars 2013



Sobre!  
Nous avons apprécié la mise en scène sobre, mais grandement efficace. Les grandes photographies servent bien la pièce et forment une grande part du décor. Les comédiens sont bons et notre étoile va à Suzanne Garceau, forte en vieille dame intègre. Le thème de l'infertilité est bien traité.

Daniel L.
Sam. 30 mars 2013



Très bon  
Je sors rarement au théâtre, donc peu de comparatifs, mais j'ai trouvé la pièce très bonne en général. Le jeu des comédiens était super.

Emile B.
Ven. 29 mars 2013



Yerma et le désir d'enfanter  
D'abord, c'était pour moi, une première au Conservatoire de théâtre. J'étais impressionné. Puis, d'être à quelques mètres des comédiens c'était là aussi impressionnant. Puis, le sujet : le désir voire besoin absolu d'enfanter, de se reproduire, d'exister via un enfant nous amène dans la difficulté d'accepter la Vie telle qu'elle se présente: l'infertilité. Elle nous fait chavirer, elle nous pousse à l'absolu. C'est ce que je retiens de cette courte mais oh combien intense pièce. Bravo aux 5 comédiens que l'on découvre autrement !

Normand L.
Ven. 29 mars 2013



Maxime Després était excellent!  
Maxime Després était excellent!

Gilles R.
Jeu. 28 mars 2013



Magnifique  
J'ai vraiment adorée, les acteurs avaient de la prestance et ils sont venus me toucher droit au coeur. Belle sortie avec mon amoureux qui a aussi apprécié le jeux magnifiques des acteurs. La salle rend le tout très intime et on se sent rapidement comme interpellé. Bravo !

Hayli M.
Mar. 26 mars 2013



Quand vouloir avoir un enfant tourne à l'obsession.  
Un sujet difficile admirablement bien joué par les comédien(ne)s. C'était plaisant de revoir Daniel Gadouas au théâtre. Ce mélodrame qui tourne au tragique est mis en scène avec subtilité mais tout de même efficacement.

Denis B.
Jeu. 14 mars 2013