Musica Camerata Montréal  
Musique
Dim. 12 mai 2013 à 14:00
Centre Segal des arts de la scène | Studio
5170, ch. de la Côte-Sainte-Catherine, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:30.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Dernier concert de la 43ième saison de concerts de musique de chambre au Centre Segal!

Au programme:

J S Bach: Sonate pour violoncelle et piano en Ré Majeur BWV 1028
Mozart: Quatuor en Mi bémol Majeur K 493 pour piano et cordes
Gabriel Faure: Quatuor en sol mineur op 45 pour piano et cordes

Avec: Berta Rosenohl, piano; Luis Grinhauz, violon; Lambert Chen, alto et Leo Grinhauz, violoncelle

www.camerata.ca


  Musica Camerata Montréal

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Dubwise Sundays | Reggae Dub Roots
  Démystifier l'art: Histoire canadienne
  Initiation à la performance de slam poésie
  Montreal Roller Derby | Beast Of The East
  Rendez-vous dégustation: Les Rosés
  Rythmes et gestuelle de la danse haïtienne
  Atelier fluidance contemporaine pour tous
  Divalicious - Lancement officiel de DivaGirl
  Écrire et performer le poème
  MTL DUB Session | Soirée Reggae Dub
  Les brunchs Hip-hop du Bistro le Ste-Cath
  Poésie 2.0 + Sonia Brochet + Jerrycan
  Atelier pratique de méditation
  RENDEZ-VOUS VOYAGE: LE CANADA AUTREMENT
  Tournois international de slam poésie



Vos commentaires

Du grand Art!  
La première partie "Sonate en ré majeur pour violoncelle et piano" de J.S. Bach et le "Quatuor en mi bémol majeur" et "Piano Quartet in E flat Major K 493", tous deux de Mozart, ont été fort bien rendus. Mais la "véritable dégustation musicale" nous arriva après l'intermission, alors que se sont ajoutés au piano (Berta Rosenohl) et au violoncelle (Léo Grinhauz) un alto (Lambert Chen) et un violon (Luis Grinhauz). Tous ensemble, ils se sont lancés avec habileté et ferveur dans du grand Gabriel Fauré "Quatuor en sol mineur" et un "Piano Quartet en G minor". J'ai adoré ainsi que mon copain. J'ai quand même remarqué l'humilité de celle qui tournait les pages de la pianiste. Elle était très certainement musicienne aussi, mais à la fin quand ceux qui avaient donnés le concert se sont rassemblés pour les applaudissements, elle est restée sagement assise sur sa chaise. J'aurais voulu connaitre son nom, et lui faire savoir mon appréciation de sa simple tâche.

Marie T.
Mar. 28 mai 2013