Le dragon d'or 
Théâtre
Jeu. 9 mai 2013 à 19:30
Maison Villebon
630, rue Richelieu, Beloeil
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca, vous bénéficierez de places réservées à l'avant et d'une consommation gratuite.

Le Théâtre Décalage et les Productions Quitte ou Double allient leurs forces afin de présenter une expérience théâtrale audacieuse et unique, sous forme de laboratoire de création.

C’est à un repas thaï-chinois-vietnamien que vous convient les acteurs, les cinq hôtes de cette soirée toute particulière qu’est celle du Dragon d’Or ! Au menu : des contes où personnages et récits prennent soudain vie et se déploient autour des tables, entre nouilles ramen, pad thaï… et cris. Engagé, vif et déroutant, Le Dragon d’Or de Roland Schimmelpfennig est aussi une fresque contre l’injustice et la place critique accordée aux immigrants. Il soulève la question fondamentale de notre rapport à l’autre, à l’Asie, qui se manifeste silencieusement au fond d’un bol de riz.



www.beloeilculture.ca

  Le dragon d'or

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Cocktail Cirquantique Célébration des fêtes
  Réversible | Les 7 doigts à la TOHU
  Atelier guidé "Méditons ensemble"
  Soirée: Quiz de la biodiversité
  Rendez-vous voyage: Partir à Vélo
  Atelier Danse Bollywood pour tous! 7 à 107 a
  Emma la clown et Catherine Dolto
  CLAP ! Centre de recherche en art clownesque
  Poésie et Open Mic



Vos commentaires

Théatre?  
Désolée, je n'ai pu être présente et j'ai envoyé d'autres personnes comme écrit sur la réservation. Il m'est donc difficile de faire ce commentaire. Comme ils sont très cartésiens, ils m'ont dit être déçus car pour eux une pièce de théatre Ce sont des gens qui bougent et non des gens qui lisent derrière leur lutrin. ILs ont dit qu'il y avait une bonne histoire, amusant de recevoir de l'eau et des nouilles. C'est ce que j'en sais.

Gisèle A.
Sam. 11 mai 2013