La corde au cou La corde au cou 
Théâtre
Ven. 15 août 2008 à 20:00
Centre Communautaire de Blainville
1000, ch. du Plan-Bouchard, Blainville
  Carte
20.00$ / 28 % de rabais! (Régulier:28.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

À la veille de son mariage, Julie reçoit Sissi et Marie, ses meilleures amies d’enfance, à qui elle a demandé d’être ses demoiselles d’honneur. Avec les années, les trois femmes, aujourd’hui dans la mi-trentaine, se sont quelque peu éloignées pour mener trois styles de vie complètement différents. Sissi, célibataire, travaille dans le monde clinquant de la télévision aux États-Unis. Marie, épouse, est mère de trois enfants, et Julie, dont le mariage est éminent, est restée la romantique naïve qu’elle était adolescente. À ces retrouvailles viendront se joindre d’autres figures marquantes de leur adolescence, dont leur idylle de jeunesse. À travers les préparatifs et quelques souvenirs qui les ramèneront vingt ans plus tôt, leur rencontre leur fera réaliser que les rêves d’enfance ne nous quittent jamais tout à fait.

Avec Félix Beaulieu-Duchesneau, Stéphanie Blais, Luc Bourgeois, Louise Cardinal et Julie Ménard

Texte de Fanny Britt
Mise en scène de Sébastien Gauthier


www.petittheatredunord.com


  La corde au cou

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  FFBM | João (VOSTA)
  Poésie sans fin d'Alexandro Jodorowsky
  120 battements par minute | Robin Campillo
  FFBM | Rio Mumbai (VOSTA)
  Ciné-Conférence: Brésil - Pépites vertes
  Montréal Symphonie | Ciné-Club Panorama
  Les Grands Explorateurs | Un thé au Japon
  Underground - Ciné-Club Horizons
  Paris Pieds Nus | D. A. et F. G.
  Kedi de Ceyda Torun
  The Rocky Horror Picture Show
  Festival SPASM - soirée SEXE
  Les nuits blanches du facteur de A.K.
  La petite fille qui aimait trop...
  Hassan Amejal | Projections et discussion



Vos commentaires

Belle pièce  
Très divertissant. Avons passé une belle soirée. Je la recommande à tous.

Michel M.
Sam. 2 août 2008