Abou Diarra | Nuits d'Afrique 2013  
Musique
Jeu. 18 juillet 2013 à 20:30
Club Balattou
4372, boul. Saint-Laurent, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Instructions de récupération spéciales. Lisez bien votre reçu de réservation.

Dans le cadre de la 27e édition du Festival International Nuits d'Afrique, venez découvrir Abou Diarra (Mali).

Guitare traditionnelle emblème des chasseurs mandingues, fabriquée à partir d’une calebasse recouverte d’une peau de chèvre, son Kamélé n’goni, qu’il a trafiqué pour répondre à ses envies d’éclectisme, s’adapte au rythme de ses périples musicaux, faisant office aussi bien de guitare que de harpe, de basse ou de percussion. Ainsi faufilée de Blues, Jazz, Reggae, Afro-funk, la musique des anciens surgit sous un visage inédit.



During the Festival International Nuits d'Afrique, come discover Abou Diarra (Mali)

His kamélé n’goni, a traditional guitar emblematic of Mandinka hunters, made from a goatskin-covered gourd and altered to meet his craving for eclecticism, is well suited to the pace of his musical journeys, serving as guitar, harp, bass and percussion instrument. Interwoven with blues, jazz, reggae and Afro-funk, music from the elders takes on a whole new feel.

www.festivalnuitsdafrique.com

  Abou Diarra | Nuits d'Afrique 2013

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Tit-Coq
  Week-End
  T.O.M.M. Théâtre - 4’sous sur le tréteau
  Ils s'aiment!
  Il était une fois... ma première fois!
  Quasimodo
  T.O.M.M. Théâtre - 4’sous sur le tréteau
  Les Hardings
  Local B1717
  Le Tigre bleu de l'Euphrate
  La mandragore
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  Temps Universel +1 [Laboratoire Intermédial]
  Alpha & Omega
  Variations énigmatiques



Vos commentaires

Exceptionnel!  
Quelle soirée incroyable! Nous avons découvert des artistes de très grand talent durant toute la semaine au festival Nuits d'Afrique.Quel dommage qu'ils ne soient pas plus en vue dans les médias. Abou Diarra fait partie des Grands!

Nathalie G.
Jeu. 18 juillet 2013