FFM | La maison du pêcheur   
Cinéma
Lun. 26 août 2013 à 19:00
Place des Arts | Théâtre Maisonneuve
175, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Bien lire votre reçu de réservation pour la récupération de vos places.

Été 1969. Bernard Lortie, 19 ans, le fils d'un pêcheur gaspésien, débarque à Percé pour trouver du travail. Il y fait la rencontre de Paul, Jacques et Francis, militants indépendantistes venus ouvrir un restaurant, La Maison du pêcheur, pour accueillir et politiser le gens. Des hippies de toutes les régions du Québec affluent bientôt à La Maison du pêcheur, ce qui dérange le conseil municipal et plusieurs commerçants. Le conseiller municipal, André Duguay, propriétaire d'un camping, est particulièrement vindicatif. La demande du permis de restauration est refusée, mais le groupe décide d'opérer quand même. Séduit par les idées du trio, Bernard s'implique de plus en plus dans leur projet et participe même à l'occupation d'un poste de radio pour y défendre les pêcheurs gaspésiens. Les relations s'enveniment avec les élites locales qui mènent une violente attaque des lieux, en utilisant le camion d'incendie de la ville. Suite à ces événements, Bernard choisit de rentrer à Montréal avec ses nouveaux amis. Le groupe adhérera au Front de libération du Québec (FLQ) et sera parmi les principaux acteurs de la Crise d'Octobre.



Équipe de production
Réalisation : Alain Chartrand
Scénarisation : Alain Chartrand, Jacques Bérubé, Mario Bolduc
Direction photo : Pierre Mignot
Montage : Yves Chaput
Interprètes : Mikhail Ahooja, Benoît Langlais, Vincent-Guillaume Otis, Charles-Alexandre Dubé, Geneviève Boivin-Roussy, Luc Picard, Kevin Parent, Raymond Bouchard
Musique : Michel Cusson

Réalisateur
Né en 1946, Alain Chartrand travaille comme scénariste et réalisateur. Ses œuvres ont été sélectionnées dans 15 festivals, en France, en Italie et au Canada, récoltant une dizaine de prix. Comme écrivain, on lui doit Le Métier d'assistant au cinéma (1990) et Chartrand, cinéaste (2007). Il a été président l'Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec de 1988 à 1990. Parmi ses films: ON EST PAS SORTI DU BOIS (1982), L'ÉTAU-BUS (1983), DES AMIS POUR LA VIE (1988), DING ET DONG, LE FILM (1990), UN HOMME DE PAROLE (1991), UNE NUIT À L'ÉCOLE (1992) et LE JARDIN D'ANNA (1992). Tous ces films ont obtenu des récompenses et certains ont été présentés au Festival des films du monde de Montréal.

www.ffm-montreal.org

  FFM | La maison du pêcheur

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les Choralies
  Christopher O'Neil Thomas
  Le grand bal de Noël – Jeunesses musicales
  Les tireux d'roches
  Le Noël de Charlie Brown
  Sing-Along Messiah / Le Messie d'Händel
  Les Murènes
  Hommage à David Bowie
  Choralies | Concert Bach - Ensemble Da Capo
  Hommage aux Colocs
  Alex Lefaivre Trio
  Samuel Bonnet Solo Project + guests
  Noël... sous les chandelles!
  Jim Zeller Acoustic Duo
  Concert Allegra: Puccini, Nino Rota, Brahms



Vos commentaires

Ostie que le temps passe.  
J'ai fréquenté la maison du pêcheur a cette époque et bien connu le Percé de ses commerçants percéens de l'époque. Le film a très bien rendu l'athmosphère de cet été brûlant. Luc Picard a dü s'amuser comme un fou a jouer ce rôle.

Yves P.
Lun. 21 octobre 2013



Une page d'histoire  
Plusieurs films québécois ont traité de la crise d'octobre. La maison du pêcheur met en scène les acteurs d'une future cellule felquiste composée des frères Rose, Francis Simard et Bernard Lortie. J'ai particulièrement aimé les scènes qui portaient sur les tristes conditions de vie des travailleurs de la Gaspésie dans les années 60 (pêcheurs endettés, personnel hôtelier et saisonnier). Très bon jeu des comédiens. Le film est surtout tourné en noir et blanc.

Daniel L.
Mar. 27 août 2013



Bon film  
Film qui nous ramème en 69 - 70 les débuts de la crise d'octobre. En noir et blanc. Le résultat est bon.

Marie Jeanne B.
Mar. 27 août 2013



Intéressant  
Ce film est très intéressant puisqu'il porte un regard sur l'avant crise d'octobre 70. Le support musical est très bon et a photographie bien réussit, vivement le noir et blanc. Les critiques sont à mon avis un peu sévères. En effet, certains personnages sont légèrement caricaturaux mais pas tant. Bravo aux acteurs chevronés ainsi qu'aux nouveaux venus.

Chantal R.
Mar. 27 août 2013



"L'avant" crise d'Octobre!  
N'étant pas très politisée, et ayant déjà vu le film de Pierre Falardeau "La crise d'octobre", tout en regardant le film, j'ai porté d'avantage attention à la toujours excellente musique de Michel Cusson. Et la mise en scène d'Alain Chartrand, était à signaler. L'essentiel du film était en noir et blanc, mais l'entrée en matière était en couleurs ainsi que la conclusion. J'ai reconnu en ce dernier la voix de son père Michel Chartrand, à qui d'ailleurs était dédié le film, et aussi "ses mots". Ce film racontait "l'avant" Crise d'Octobre, dans sa partie en noir et blanc, le début et la fin revenant au moment de cette dernière en 1970, celles-là en couleurs. Excellent choix de comédiens.

Marie T.
Mar. 27 août 2013



WOW WOW WOW Exrtremement touchant  
Ca devrait donner des ailes a OPTION NATIONALE... Belle histoire de comment a commencé la crise d'octobre et comment 40 ans plus tard la situation a peu évolué... Picard dans son role me révolte souverainement, ainsi que la petite Genevieve, soumise à l'os... Rien n'arrive pour rien dans la vie et on comprends maintenant assez bien les rouages qui furent à la base de la crise d'octobre et des mesures de guerre de Trudeau père. A quand la suite et fin de ce mouvement si inspirant, commencé sérieusement en 1970. Va passer sur TELE QUEBEC, à ne pas manquer. Sortie en salle le 6 septembre je crois

Michel M.
Lun. 26 août 2013



Retour sur une page importante de notre histoire.  
Super bon, j'ai adoré. La photographie, la musique, le scénario et les dialogues sont super. L'histoire vient nous chercher d'autant plus que c'est une époque pas si lointaine. Les comédiens sont merveilleux , c'est du bonbon. À voir absolument et à revoir.

Denis B.
Lun. 26 août 2013