Au nom du père et du fils et de J.M. Weston 
Théâtre
Sam. 24 août 2013 à 19:00
Théâtre d'Aujourd'hui
3900, rue Saint-Denis, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Dans le cadre de l'événement Dramaturgies en dialogue au Théâtre d'Aujourd'hui du 23 au 29 août. Après l'Argentine, l'Allemagne et la France, c'est l'Afrique qui est cette année à l'honneur de cette programmation de lecture publique.

Ils sont deux fils. Comme leur père, ce sont de fiers sapeurs : ils pratiquent l’art de se vêtir avec une étincelante élégance – voyez ces couleurs ! – pour combattre la noirceur des temps sombres. Les voilà qui reviennent sur les lieux de leur enfance pour retrouver une paire de splendides chaussures Weston que leur père a enterrée. Mais ils ne reconnaissent pas cet endroit familier. Il y a eu des démolitions. Des massacres. Impossible de déterrer les Weston sans déterrer les atrocités de la guerre fratricide qui a défiguré le pays.

Texte de Julien Mabiala Bissila
Mise en lecture Patrice Dubois

Julien Mabiala Bissila est né à Brazzaville au Congo en 1976. Dès 1996, il commence à écrire pour la scène mais sa pratique s’interrompt alors qu’il doit errer pendant deux ans dans son pays en proie à la guerre civile de 1997. Cette expérience devient le fondement de son théâtre que traversent les pertes et le chaos.

dramaturgiesendialogue2013.wordpress.com/

  Au nom du père et du fils et de J.M. Weston

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Paulo Ramos Quartet
  Elvis - Early years Special Hawaii 1957
  Oliver Charles en spectacle au parc Empire
  Kutshipanita! + Harfang
  Vendredi Country avec Youngstown
  Dawn Tyler Watson
  Julie Lamontagne Trio
  Trio Fibonacci | Au salon de Balzac
  4 cors et 1 mezzo
  Reflections on Life’s Changes
  Josh Rager | Hommage à Cedar Walton
  Un violoncelle seul... sous les chandelles !
  Olivia Maisel
  Les Vendredis Country avec Youngstown
  Joe Sullivan | Yannick Rieu