Rendez-vous Droits de la personne Rendez-vous Droits de la personne 
Cinéma
Jeu. 4 septembre 2008 à 18:30
Pavillon Judith-Jasmin | Salle Jean-Claude-Lauzon
1564, rue Saint-Denis, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:7.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

En cette année de célébration de la Déclaration universelle des droits de l'homme, le Festival de films sur les droits de la personne de Montréal, ses partenaires et l'Office national du film du Canada sont heureux de vous proposer l'événement « Les rendez-vous Droits de la personne ». Projections de films, rencontres et débats seront au programme.

Pour l'ouverture des Rendez-vous, assistez à la projection du film Des billes, des ballons et des garçons de Marquise Lepage • Productions Virage Inc. • 2007 • 52 min • version originale française

Documentaire coup de poing, où la parole est donnée aux enfants, Des billes, des ballons et des garçons est un film bilan sur l'enfance brisée par le travail forcé, l'esclavage, la criminalité, la guerre, l'exploitation sexuelle et la bêtise humaine... Si l'univers actuel prépare la prochaine génération, que peut-on espérer d'une société aussi injuste? Plusieurs sont détruits et crient vengeance, d'autres veulent tenter de réparer leur vie et celle de leur famille. Autour d'enfants du monde unis et liés par des jeux de billes ou des ballons, le film nous fait découvrir la vie de nombreux garçons à qui ont a volé l'enfance, mais non les rêves.

Projection suivie d'un échange avec la réalisatrice.

www.onf.ca/cinerobotheque

  Rendez-vous Droits de la personne

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  FSM | Inch'Alyah avec Judith Mergui
  Les Soirées Marrantes
  Couscous Comedy Show
  Les Mercredis Rires Garantis
  Spectacle d'humour
  Last Call
  Michel Mpambara, François Massicotte, ...



Vos commentaires

Documentaire classique  
Ce documentaire nous permet de découvrir l'univers de jeunes garçons, vivant dans des pays pauvres, au cheminement difficile. L'espoir étant l'élément auquel on se rattache. J'aurais aimé que la cinéaste développe le lien avec la jeunesse québécoise, effleuré à la toute fin.

David T.
Mar. 16 septembre 2008