Des billes, des ballons et des garçons Des billes, des ballons et des garçons 
Cinéma
Sam. 6 septembre 2008 à 19:00
Pavillon Judith-Jasmin | Salle Jean-Claude-Lauzon
1564, rue Saint-Denis, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:7.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Dans le cadre des Rendez-vous Droits de l'homme, assistez à la projection du film de Marquise Lepage • Des billes, des ballons et des garçons • Productions Virage Inc. • 2007 • 52 min • version originale française

Documentaire coup de poing, où la parole est donnée aux enfants, Des billes, des ballons et des garçons est un film bilan sur l'enfance brisée par le travail forcé, l'esclavage, la criminalité, la guerre, l'exploitation sexuelle et la bêtise humaine... Si l'univers actuel prépare la prochaine génération, que peut-on espérer d'une société aussi injuste? Plusieurs sont détruits et crient vengeance, d'autres veulent tenter de réparer leur vie et celle de leur famille. Autour d'enfants du monde unis et liés par des jeux de billes ou des ballons, le film nous fait découvrir la vie de nombreux garçons à qui ont a volé l'enfance, mais non les rêves.

www.onf.ca/cinerobotheque

  Des billes, des ballons et des garçons

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  CLAP ! Centre de recherche en art clownesque
  Cocktail Cirquantique Célébration des fêtes
  Atelier guidé "Méditons ensemble"
  Soirée: Quiz de la biodiversité
  Atelier Danse Bollywood pour tous! 7 à 107 a
  Poésie et Open Mic
  Réversible | Les 7 doigts à la TOHU
  Dubwise Sundays | Reggae Dub Roots
  Rendez-vous voyage: Partir à Vélo
  Emma la clown et Catherine Dolto



Vos commentaires

Après Des marelles et des petites filles...  
Un fascinant documentaire où la parole est donnée aux enfants du Sud. Des billes, des ballons et des garçons est un film percutant racontant l'histoire d'enfances brisées par l'exploitation sexuelle, la guerre, l'esclavage, la criminalité et l'idiotie humaine. À voir absolument !

MonsieurDo
Ven. 2 janvier 2009



Très troublant  
Documentaire très troublant sur le malheureux sort réservé aux enfants de certains pays du monde. En parcourant le globe, la cinéastre donne la parole à de jeunes garçons qui côtoient quotidiennement la violence, la pauvreté, qui sont victimes de prostitution, de la guerre, du dur labeur dans les mines, etc. Le sort de nos enfants est décidemment plus enviable.... Saluons le courage de la cinéastre pour ce film dur, mais nécessaire !

Isabelle R.
Lun. 15 septembre 2008



52 minutes bien utilisées  
C'est surprenant de voir tout ce que ce documentaire couvre en 52 petites minutes. Les garçons des quatre coins de la planète nous racontent leurs histoire toutes plus touchantes les unes que les autres. J'ai adoré l'approche comme le contenu de ce film. A voir ! C'était décevant de voir que la salle de l'ONF pouvant accueillir plus de 100 personnes n'avait que 7 spectateurs pour la présentation à laquelle j'ai assisté.

Regis A.
Sam. 6 septembre 2008



Montréal... les gamins ont disparus !  
Deux milles huit ! Les gamins ne sont plus... ils ont disparus. Les responsables ? Les adultes, bien sûr ! Et les adultes c'est aussi nous, c'est moi, c'est vous ! Le documentaire dépeint une réalité qui nous semble bien loin... De Potasi @ la Thaïlande... du Sri Lanka au Canada... les enfants. Enfants de la guerre, enfants de la drogue, enfants violés, utilisés et mutilés. Non pas présenté comme un autre "Vision mondiale", ce film, malgré la lourdeur du propos, réussi à libérer des sourires timides ou francs, des rêves d'un calibre relativisé par la réalité et des jeux qui n'amusent plus les enfants de l'occident depuis longtemps... Je me suis dit que ce film aurait avantage à être vu dans les écoles, les polyvalentes... mais je me ravise... Ces images se doivent d'être mises à la place des sites de pédophilie, sur les vitrines, à la place des fillettes en petites tenues, aux nouvelles, à la place des films de cul l'après-midi... Décidément, suite à ce film, je me souviens combien l'homme est assurément l'animal le moins évolué du cycle... consciemment, j'insite, consciemment, il utilise, brise, tue, brutalise, viole, déchire ce qui reste de pureté sur cette planète... Que ce film/documentaire serve non pas de leçon mais de miroir, qu'il permette d'ouvrir les yeux de ceux qui préfère ne pas voir... Et qu'il permette une relève plus forte que le pouvoir, le capitalisme, l'enrichissement, l'égocentrisme et le narcissisme... surtout le narcissime !!! Allez-y et amenez les uns et les autres !

Ève L.
Sam. 6 septembre 2008