Salon-double - bande interdite 
Danse
Jeu. 31 octobre 2013 à 20:00
L'Agora de la danse
840, rue Cherrier, Montréal
  Carte
22.00$ / 21 % de rabais! (Régulier:28.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Salon-double comme lieu improbable de création, comme point de départ identique pour deux destinations distinctes. Salon-double, comme lieu suffisamment grand pour accueillir deux signatures chorégraphiques singulières et complémentaires. La chorégraphe Sonya Stefan et son quintette nous emmènent dans un univers chaotique, effréné, marqué par une danse sans détour, de jeux d'accessoires et de projections vidéo. Sylvain Poirier, quant à lui, propose un duo sobre, laissant place à une gestuelle épurée, poétique, s'attardant sur la finesse du mouvement. De ces deux approches surgit une œuvre sur la remise en question, sur le refus et l’abandon, sur la dépendance et l’interdépendance. Une pièce en deux temps, mais en un lieu, sérieuse, tragique, stylisée, déconstruite, intense, pêle-mêle, passionnelle… à l'image de ces deux créateurs qui se nourrissent de la danse comme geste quotidien, répondant presque malgré eux à un besoin pathologique et viscéral de danser, une grave dépendance à la danse qu'ils tentent de réfréner depuis près de 30 ans.

Question : « Quand est-ce que cette estie d’affaire-là va sortir de ma vie? » [sic] la danse

Réponse : « Ça ben l’air que ça s’ra pas aujourd’hui »

Question : « Alors quoi? »

Réponse : « Salon-double »


Chorégraphie
Sylvain Poirier, Sonya Stefan

Interprètes
Patricia Iraola, Gabriel Painchaud, Isabelle Poirier, Sylvain Poirier, Alessandra Rigano, Sonya Stefan, Peter Trosztmer



  Salon-double - bande interdite

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Cabaret Tollé
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Le clan des divorcées
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Jeannot dans la tempête
  No strings (attached)
  Gloucester - Délire shakespearien
  Ai-je du sang de dictateur?
  Histoires de Fins
  Dans la tête de Proust
  La singularité est proche
  Crudités
  Les monologues du vagin
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays