FNC | Gare du nord  
Cinéma
Lun. 14 octobre 2013 à 17:00
Cinéma Excentris
3536, boul. Saint-Laurent, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:12.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Note: Projection avec la présence de présence de Claire Denis.

Dans la Gare du Nord, à Paris, des milliers de vies se croisent tous les jours, dans le plus grand désordre. Ismaël, qui tente de poursuivre sa thèse sur la Gare du Nord tout en effectuant des sondages, y rencontre Mathilde, belle femme d’une cinquantaine d’années. Elle le repousse d’abord, mais le courant passe, la discussion s’installe. La gare, ce lieu de l’entre-deux, renforce d’autant plus l’éphémère des rencontres, et propulse cette simple rencontre de quai de gare en une romance qui a l’intensité et la beauté de l’impossible. En prenant le temps de connaître Ismaël, Mathilde découvre aussi un autre aspect de ce lieu qu’on imagine sans âme, alors qu’il en déborde : les gens qui y travaillent, des commerçants aux policiers, les bandes qui traînent là tous les jours, les passants réguliers...



À travers ce geste simple et radical — la pause — et par la discussion, Claire Simon nous offre un portrait subtil et vibrant de notre époque, de notre société basée sur la mobilité extrême, la vitesse, le flux tendu. Point de leçon à en tirer, juste ce simple geste cinématographique, et avant tout humain, réaffirmant toute sa puissance : savoir regarder. — Laurence Reymond

www.nouveaucinema.ca


  FNC | Gare du nord

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Hagiel à Rythmes au féminin
  Soul, Motown, Funk & Groove
  Jim Zeller et Carl Tremblay
  La Bohème, Fabiola chante Aznavour
  Le meilleur des années 60
  Baren Acres County
  Gala Paillettes d'opéra
  Clin d’œil à Francis Cabrel
  Vendredis jazz
  Pierre Flynn
  Samuele
  Vendredi Country avec Sule Heitner
  Les années Cat Stevens – Trio hommage
  IllumiNights Salsa Concerts: Fania All Stars
  Francophonie Express | Vue sur la relève #2